ÉlevageSur abonnement

« Tous les ans, les taux de gestation se dégradent en fin d’été »

Conseiller en conduite de troupeau, Jean-Marc Héliez rapporte que les épisodes de chaleur sont toujours des moments délicats pour les vaches. L’impact négatif sur la reproduction notamment se paie sur la durée.  En 2022, la Bretagne a connu « deux grands coups de chaud », se remémore Jean-Marc Héliez qui intervient comme conseiller auprès d’une…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer