Dossier technique

Les jeunes femelles en bâtiment tunnel

La construction d’un bâtiment tunnel s’est avéré une bonne solution technique et économique lorsque le troupeau s’est agrandi. Les veaux profitent d’un espace dédié confortable et les éleveurs ont gagné en qualité de travail.

18054.hr - Illustration Les jeunes femelles en bâtiment tunnel
Brieuc Urvoaz, apprenti en BTS ; Amélie, Dominique et Erwan Soyer associés du Gaec de Keryvon.

Gaec de Keryvon à Prat (22) « Dernièrement nous avons revu le management du troupeau. Nous avons comme objectif d’avoir entre 40 et 45 jeunes femelles dédiées au renouvellement chaque année. Nous sélectionnons les 40 vaches ou génisses de la meilleure lignée qui répondent à nos exigences de production, morphologie, matière utile et que nous considérons comme les plus rentables et que nous inséminons en doses sexées. Les autres vaches sont inséminées en croisé », témoigne Amélie Soyer, installée avec son père Dominique et son oncle Erwan à Prat (22). Les 105 laitières du troupeau produisent 1,2 million de litres de lait sur une SAU de 90 ha.  35 000 € tout compris en autoconstruction Quand le troupeau a commencé à s’agrandir à partir de 2010, les éleveurs ont rapidement manqué de place pour l’élevage des veaux. « À l’époque, ils étaient dans de vieux bâtiments en cases individuelles en bois ou à l’extérieur en niches individuelles ou en igloos collectifs. En 2013, nous avons autoconstruit un bâtiment tunnel dédié spécifiquement à l’élevage des jeunes femelles. Nous avons réalisé des plans sur papier pour définir précisément ce dont nous avions besoin en termes de place. Nous avons rencontré le commercial de Cultivert pour valider les choses. L’objectif était de combiner bien-être des animaux et bien-être de l’éleveur », retrace Dominique Soyer. Les éleveurs ont été séduits par ce concept de tunnel qui leur a coûté 35 000 € à l’époque tout compris (permis de construire, béton, matériel d’élevage…). L’autoconstruction a permis de limiter l’investissement. « Nous avons eu 5 jours d’assistance avec un monteur spécialisé, étalés sur la durée de la construction pour nous apporter de l’aide et des conseils », précise Erwan Soyer. Le bâtiment prévu pour 40 animaux est équipé de 3 petites cases, 2 grandes et une de taille moyenne. Le tunnel est isolé avec…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article