DossiersTop

Automatiser un peu ou beaucoup

Déléguer aux machines

Les troupeaux s’agrandissent, les difficultés à recruter et à fidéliser des actifs sur les exploitations s’accroissent. Ce sont des raisons qui poussent certains chefs d’entreprises agricoles à automatiser, à robotiser… Mais l’envie de se libérer de certaines tâches physiques, pénibles ou astreignantes et de disposer de davantage de temps libre sont d’autres motifs souvent évoqués par les agriculteurs qui témoignent dans ce dossier.
Des équipes multidisciplinaires défient les conditions difficiles propres au milieu agricole (terre, végétaux, humidité, ammoniac…) pour mettre en place des outils toujours plus robustes, évolués et autonomes. Ils intègrent aujourd’hui de l’intelligence artificielle, des réseaux de neurones, rendant ces machines « apprenantes ».
Captivantes, ces solutions demandent toutefois des compétences nouvelles, à l’utilisation également. Et, ce n’est pas si simple : « Il faut apprendre à déléguer son travail à une machine », comme le souligne un agriculteur. Ces technologies sont d’abord testées, mises à l’épreuve de l’exploitation pour gagner leur place, leur légitimité. Cependant, la présence humaine reste fondamentale sur les fermes. L’œil ou plutôt l’ensemble des sens de l’agriculteur « multicapteur » reste aujourd’hui encore le plus complet. Et sans doute pour longtemps.
Par ailleurs, la technologie a ses revers. Quand les solutions proposées ne fonctionnent pas ou mal, elles peuvent devenir source de stress et perturber l’équilibre de l’exploitation. La question du coût est aussi à analyser avant tout investissement. Certains équipements sont rapidement rentabilisés, notamment grâce au gain de temps, mais d’autres mettent plus longtemps à s’amortir et engendrent des frais de maintenance conséquents. Ces derniers aussi sont à appréhender dès la phase de réflexion. 

Au sommaire de ce dossier

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer