ÉlevageMachinisme et équipements

Une mélangeuse autonome du silo à l’auge

C’est une réelle innovation dans le monde des mélangeuses automotrices puisque l’Aura de Kuhn embarque un module de désilage. Elle s’installe sans grandes modifications sur l’élevage.

Au second trimestre 2021, Kuhn va mettre en place les premières machines de présérie Aura dans les élevages. Le robot désile, charge les différents ingrédients de la ration, gère les données de pesées, mélange, distribue et repousse les fourrages. Tout cela en parfaite autonomie, s’arrêtant face aux obstacles ou la présence de personnes grâce à son dispositif de sécurité complet composé de radars, laser et capteurs ultrasons mais aussi de « bordures sensibles » entourant la machine.

Guidage RTK et odométrique

« Ce robot ne nécessite pas de stockage intermédiaire de fourrages et s’installe facilement dans les élevages, sans rail, sans barre dans le sol », indique Pierrick Blanchard, directeur des ventes et marketing de la société Kuhn Audureau. À l’extérieur des bâtiments, il est guidé par GPS RTK sans abonnement couplé à l’odométrie (positionnement grâce au déplacement des roues). Prenant le relais en cas de perte de signal GPS, l’odométrie permet d’identifier précisément le positionnement et le parcours à réaliser. À l’intérieur des bâtiments, l’outil est guidé par la technologie Lidar. La précision de déplacement est centimétrique. « Il peut franchir des pentes allant jusqu’à 20 % et ne nécessite pas d’aménagement particulier du sol ». Le coût de ce matériel est de 230 000-235 000 € avec un moteur thermique. Une version électrique sera aussi proposée.

Le chargement est réalisé grâce à une fraise polyvalente qui peut prélever tous les ensilages mais aussi le foin, la paille ou l’herbe enrubannée. « Les algorithmes reproduisent les gestes assurés par les chauffeurs de mélangeuses automotrices à savoir la reprise de l’ensilage en pied de silo afin de laisser ce dernier net », souligne le constructeur. Pour les autres composants de la ration, des vis doivent être positionnées sur les silos et une communication est mise en place entre l’émetteur du robot et le récepteur de la vis.

Déchargement à droite comme à gauche

« Une fois la cuve de mélange positionnée sous la vis, le robot lance le programme de remplissage du composant », note Pierrick Blanchard. La pesée est précise au kilo près.
« La cuve de mélange affiche une capacité de 3 m3 et est équipée de deux vis verticales. » La distribution est réalisée selon les créneaux horaires programmés par l’éleveur. Le tapis transversal autorise un déchargement à droite comme à gauche de la machine. Pour la repousse des fourrages, les brosses rotatives peuvent aussi intervenir à droite ou à gauche. « Le projet Aura a débuté en 2015 au sein du groupe Kuhn. » Ce travail de longue haleine qui aboutit aujourd’hui a été mené par une équipe spécifique alliant des compétences variées : mécanique, hydraulique, électrique, électronique, robotique, sécurité et navigation.

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer