Le robot facilite le lavage du poulailler

sans titre 10 - Illustration Le robot facilite le lavage du poulailler
Guillaume Garnier, aviculteur à Montauban-de-Bretagne, et Christian Lescouézec, co-gérant de la société Id1Port, près du robot de lavage pour poulaillers.

En s’équipant d’un robot pour le lavage des poulaillers, Guillaume Garnier a réduit la pénibilité du chantier, diminué par 2 le temps de travail et gagne aussi en qualité de lavage et désinfection. « Ce robot de lavage conçu pour nettoyer les poulaillers travaille en basse pression entre 8 et 10 bars pour ne pas abîmer le matériel, son jet d’eau balaye une largeur de 15 m en un seul passage », décrit rapidement Christian Lescouézec, co-gérant de la société Id1Port basée à Vitré qui commercialise ce matériel. Le débit du jet est réglable tout comme l’angle pour laver plutôt vers l’avant ou vers l’arrière. Il est aussi possible d’effectuer un balayage « en 8 » pour nettoyer les angles fermés. La vitesse de balayage est paramétrable pour aller plus lentement lorsque le jet est au plus loin et plus rapidement lorsqu’il est plus proche. « Il est aussi possible de faire un passage spécifique avec le jet vers le bas pour nettoyer la dalle béton », ajoute Christian Lescouézec. 33 000 € pour s’équiper « Avant je faisais intervenir une équipe de lavage lors des vides sanitaires. Ensuite, j’ai souhaité que l’on réalise cette tâche nous-mêmes car le lavage et la désinfection sont des étapes importantes et déterminantes dans la réussite du lot de volailles qui va suivre », explique Guillaume Garnier, aviculteur à  Montauban-de-Bretagne. L’éleveur cherchait à s’équiper d’une remorque de lavage haute pression lorsqu’il a découvert l’existence de ce robot de lavage qui était dans le même ordre de prix. Après un essai concluant dans ses poulaillers, il décide d’investir 33 000 € pour s’équiper du robot. « Il lave 100  % de la coque du poulailler ce qui enlève vraiment de la pénibilité. Il suffit d’une personne qui passe après avec une lance pour assurer le rinçage des gamelles,…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article