Les vignerons se forment à Auray

 - Illustration Les vignerons se forment à Auray
Aurélien Berthou, coordinateur de la formation, est également vigneron. Il a planté une parcelle de 3 hectares à Auray, louée au lycée. La parcelle qui sert de support pédagogique de 1 200 m2 compte 5 cépages différents (vins blancs).

Ouvert en 2021, le BPREA orientation viticulture accueille sa seconde promotion au lycée de Kerplouz. L’accent est mis sur la pratique, avec 19 semaines de stage en entreprise. Depuis deux ou trois ans, plusieurs projets viticoles mûrissent en Bretagne. Cet engouement est lié au fait que l’Europe a mis fin aux droits de plantation, les vignes peuvent désormais s’étendre en dehors des zones couvertes par une indication géographique protégée. Le changement climatique laisse penser que la région pourrait devenir favorable à la viticulture. « Certains jeunes porteurs de projet sont déjà formés ; ils ont les bases suffisantes pour s’installer. D’autres, en reconversion professionnelle ou soucieux de diversifier leur production maraîchère, doivent être accompagnés ». C’est ce constat, délivré par Aurélien Berthou, coordinateur du BPREA, qui a incité les responsables du lycée à ouvrir une formation dédiée à la viticulture. 21 semaines de cours et de TP au lycée La formation comprend des modules théoriques et des travaux pratiques sur l’agronomie et la viticulture, « de l’analyse de sol à la mise en bouteille, en passant par l’entretien, la taille des plants, les vendanges, la vinification, l’élevage du vin ». L’aspect économique n’est pas oublié, « nous leur donnons les éléments pour chiffrer leurs projets, pour savoir s’ils peuvent se lancer dans des investissements qui sont souvent coûteux ». Ces modules sont abordés lors des 21 semaines passées au lycée de Kerplouz. « Nous nous appuyons sur une vigne pédagogique de 1 200 m2 pour les travaux pratiques et sur les visites chez des vignerons déjà installés dans les environs, à Theix ou à Sarzeau ». Les trois hectares plantés à proximité, loués au lycée par Aurélien Berthou, le coordinateur de la formation, peuvent également, à l’occasion de certains travaux, servir de support pédagogique. 19 semaines de stage dans le même vignoble La première promotion comptait 8 stagiaires. « Certains se…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article