ÉvénementsMorbihan

Le Morbihan à l’honneur au concours de l’EFJE

Après un an sans évènement, le retour de l’EFJE était attendu avec impatience en Bretagne. Cette année, la première place a été remportée par Maïwenn Le Moignic, morbihannaise de 21 ans.

Fille d’agriculteur sur la commune d’Évellys (56), Maïwenn Le Moignic a un pied dans le milieu agricole et dans la génétique depuis toute petite. Son père, éleveur de Prim’Holstein, participait lui aussi à des concours il y a une quinzaine d’années. Cependant, la jeune femme ne s’est réellement lancée qu’en 2014. « Lors de mon premier concours, j’ai présenté ma vache préférée, et c’était la plus grande du troupeau ! Normalement, quand on a 14 ans, on commence plutôt avec des génisses », se rappelle Maïwenn Le Moignic. Depuis, la Morbihannaise s’est beaucoup formée. « Pendant mon BTS ACSE, j’ai effectué un stage de 5 mois en Ontario dans une ferme reconnue pour la génétique de son troupeau. Là-bas, j’ai également suivi une formation dans une école de préparation », explique-t-elle. Maïwenn Le Moignic fait également partie de l’association BZH 56, dont l’objectif est de regrouper des jeunes morbihannais autour de leur passion pour la Prim’Holstein. Enfin, en parallèle de son poste d’inséminatrice remplaçante chez Évolution, son père lui a également délégué la partie reproduction et génétique sur la ferme familiale.

Une habituée des concours

Après avoir participé à de nombreux comices depuis 2014, un concours départemental à Pontivy en 2016 et un régional en 2019, c’est donc tout naturellement que Maïwenn Le Moignic a souhaité prendre part à l’EFJE (École française des jeunes éleveurs). « J’attendais mon tour depuis plusieurs années. Des membres de BZH 56 l’avaient fait et je savais que c’était une formation très complète et renommée », précise la lauréate. « Cette semaine intensive m’a permis d’approfondir mes connaissances sur toutes les étapes de la préparation des génisses. Les formateurs étaient très compétents et à l’écoute. Je pense surtout avoir progressé sur la partie alimentation et sur le clippage, notamment sur les techniques pour faire une belle ligne de dos. » Outre sa victoire, la jeune femme est ravie des rencontres faites à l’EFJE. « Au bout d’une semaine, j’ai créé des liens avec les autres participants, car nous avons tous la même passion. J’en reverrai sûrement certains lors de prochains concours ! C’était une expérience enrichissante et inoubliable. Pour la suite, j’aimerais pouvoir participer à des concours nationaux, comme le Farmingtour. » 

Palmarès de l'École française des jeunes éleveurs 2021

• Meilleurs jeunes : Maïwenn Le Moignic (56) / Chloé Clavreul (61) / Arthur Lemenorel (50) ;
• Meilleurs clippers : Maïwenn Le Moignic (56) / Élodie Ozer (17) / Chloé Clavreul (61) ;
• Meilleurs présentateurs : Chloé Clavreul (61) / Maïwenn Le Moignic (56) / Élodie Ozer (17) ;
• Concours morphologie : Rosace (Dateline x Endure) – EARL de Kerzeho (Persquen) / Rophelie de L’Orangerie
(Delta Lamb x Fitz Toc) – EARL de L’Orangerie (Plumelec) / Du Bon Vent Rictus (Chief Stan x Goldsun) – Gaec Du Bon Vent (Locqueltas).

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer