Côtes d'ArmorÉlevageTop

La lutte intégrée appliquée aux mouches

Des solutions naturelles existent pour contrôler la population de mouches dans les élevages. Au Gaec de Lermeleu à Hillion (22), les associés utilisent des auxiliaires. Efficaces, pratiques et naturels, ils en sont pleinement satisfaits. En agriculture conventionnelle ou en agriculture biologique, voici des solutions qui ont fait leur preuve.

Perturbant les vaches à la traite et gênantes pour leur habitation à proximité, Jean-Marc Guernion et ses associés étaient motivés à endiguer la prolifération des mouches. Avec un cycle de reproduction rapide (8 à 12 jours en été), les mouches peuvent rapidement envahir un élevage. Dans leur exploitation, ils ont combiné deux techniques de lutte : acariens et mini-guêpes. En complément d’autres moyens de lutte mécanique, comme le brumisateur, le confort autour et dans les bâtiments d’élevage est revenu.

Des acariens prédateurs de mouches

La première étape, dès les mois de février-mars, est de répandre des acariens sur sa fosse à lisier et sa fumière. Ces acariens prédateurs vont s’attaquer aux œufs et jeunes larves de mouches. Une seule application est suffisante.

Des mini-guêpes parasites

Sur les litières sèches, un second auxiliaire est utilisé : des mini-guêpes. Le produit à épandre se constitue de milliers de mini-guêpes en développement dans des pupes de mouches, sur un support de copeaux de bois. Pierre Clément, vétérinaire chez Socavet et qui accompagne le Gaec de Lermeleu dans cette démarche, explique le principe : « Les mini-guêpes arrivées adultes, perforent les pupes de mouches pour y pondre des œufs. Les larves issues de ces œufs vont se nourrir de cette pupe de mouche, c’est-à-dire de la future mouche. Ainsi, la pupe ne donnera jamais de mouche. Une fois devenues adultes, les mini-guêpes vont à leur tour parasiter d’autres pupes de mouches. »

Cibler les zones non piétinées

Ces mini-guêpes sont à épandre une fois par mois, de mars à octobre. L’application doit se faire dans les 12 heures après la réception. Une boîte XL correspond à un troupeau de 100 à 150 animaux. L’éleveur les épand à la périphérie des aires paillées comme le long des barrières ou des murs, dans les niches ou encore sous les abreuvoirs. Il faut veiller à viser toutes les zones non piétinées où pondent les mouches. En zones de passage, les vaches piétinent les pupes, ce qui contribue déjà à réduire la population.
Jean-Marc Guernion précise qu’il faut également anticiper les curages avant de répandre les mini-guêpes. Connaissant à l’avance la date de réception des auxiliaires, il a adapté son programme de vidange.

Épandage des auxiliaires au Gaec de Lermeleu en mars 2020.

Des résultats flagrants

L’éleveur constate « une pression vraiment diminuée » et « un résultat très satisfaisant ». Sur les zones propices à la ponte, « il n’y a plus d’amas de pupes de mouches comme avant », déclare-t-il. En 2019, le brumisateur de la salle de traite, utilisé en complément pour limiter le vol des mouches, n’a pas servi à la traite du matin pendant l’été. Il a d’ailleurs aussi pu être éteint plus tôt dans la saison. Preuve d’une population réduite.
Ces observations se traduisent par un meilleur confort à la traite où il observe également que le nombre de mouches présentes au plafond est bien réduit. La population n’est pas éradiquée mais elle devient acceptable.

30 minutes et le tour est joué

Jean-Marc Guernion apprécie la facilité de mise en œuvre. « Plus besoin de peser et mélanger des produits chimiques, de sortir du matériel (arrosoir ou pulvérisateur), il suffit de 30 minutes pour épandre les insectes. »
Les mini-guêpes ont la taille de petits moucherons et restent au ras du sol. Ces parasites présents à l’état naturel, sont quasiment invisibles et absolument pas gênants. Sans danger pour l’utilisateur et inoffensifs pour les abeilles, l’agriculteur n’y voit que du positif. Les produits sont disponibles dans les Cultivert ou auprès des techniciens conseils produits d’élevage, des techniciens bio et des vétérinaires Eureden.

Charlotte Carn / Eureden

Mots-clés
Bouton retour en haut de la page
Fermer