Une installation avec 40000 pondeuses plein air

 - Illustration Une installation avec 40000 pondeuses plein air
Philippe Le Page, responsable commercial avicole Sanders Bretagne et Jean-Christophe Le Bourhis, éleveur à Locarn, dans le bâtiment qui accueillera 40 000 pondeuses à la fin du mois d’octobre.

À Locarn (22), Jean-Christophe Le Bourhis s’est orienté vers 40 000 pondeuses plutôt que 30 000, en optant pour un système volière. Après une expérience commerciale de 10 ans dans la nutrition animale, Jean-Christophe Le Bourhis a décidé de s’installer sur l’exploitation familiale de Locarn (22). « Mes parents produisent 500 000 litres de lait avec 100 ha de terres. Je ne voulais pas m’installer en production laitière à cause de la conjoncture qui n’est pas rassurante. Lors du départ en retraite de mes parents, je reprendrais l’atelier culture et le lait sera arrêté. J’ai souhaité m’installer en construisant un poulailler de pondeuses plein air car les perspectives sont bonnes et le contrat de reprise des œufs est sécurisant », résume Jean-Christophe Le Bourhis. Il justifie aussi ce choix de production pour la technicité, la diversité de critères à analyser, les technologies comme la pesée de l’aliment ou des poules, le traitement de l’eau et bien d’autres qui permettent d’optimiser la ponte. Une tôle perforée et un filet plastifié en partie haute font la séparation entre le jardin d’hiver et le parcours, cela permet d’accélérer le flux d’air et de gagner en luminosité. Un tapis de carrière en bout de volière reçoit les fientes pour les évacuer vers l’extérieur, il tourne directement sur le béton ce qui évite d’avoir une fosse à créer. Les cloisons dans la volière sont ajourées et une double ligne de Led est installée pour limiter la ponte dans les coins. La salle d’élevage du poulailler fait 123 m de long sur 14, 5 m de large, la ventilation est assurée par 8 cheminées et 6 turbines en pignon. Un investissement de 34 €/poule Philippe Le Page, responsable commercial avicole pour Sanders Bretagne, a accompagné l’éleveur de 31 ans dans sa réflexion de création d’un poulailler…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article