Ravageurs des céréales

 - Illustration Ravageurs des céréales

Pucerons sur céréales : le ravageur est toujours présent. Mais les gelées prévues devraient calmer son activité. Malgré une baisse des températures constatée cette semaine, les pucerons sont toujours actifs. Leur présence a légèrement augmenté aussi bien dans le piégeage que dans les parcelles du réseau. Jusqu’à présent l’absence de gelée significative et des températures > 3 °C permettaient aux pucerons, notamment aptères (sans ailes), de rester actifs. Des températures < 3 °C voire plusieurs gelées significatives sont attendues en début de semaine prochaine et permettront sûrement de ralentir fortement l’activité des pucerons. Cependant, les observations peuvent être maintenues pour s’assurer de l’absence de puceron dans les parcelles. Le risque global reste moyen. Observez vos parcelles dès la levée, en l’absence de pluie et aux heures les plus chaudes ; 10 plantes dans 5 zones différentes de la parcelle (soit 50 plantes). Les pucerons se trouvent à l’aisselle des feuilles ou à la base du collet. Période et seuil indicatif de risque : De la levée jusqu’au stade 3 feuilles-début tallage, le seuil de risque est atteint lorsqu’au moins 10 % des pieds sont colonisés par au moins un puceron ou si la présence de pucerons pendant plus de 10 jours est observée dans la parcelle. Rappel : il n’est pas nécessaire d’intervenir contre le puceron pour les variétés d’orge tolérantes à la JNO. Limaces : rien à signaler Le froid et les gelées prévus vont fortement ralentir l’activité des limaces, déjà très faible cette année. Période et seuil indicatif de risque : Du semis jusqu’au stade 3 feuilles. Le seuil est atteint lorsque plus de 30 % des plantes présentent des dégâts. Damien Leclercq / Fredon Bretagne, 02 23 21 18 18 Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les BSV sur : www.bretagne.synagri.com…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article