Mettre fin à la faim par une alimentation de qualité

 - Illustration Mettre fin à la faim par une alimentation de qualité
Le Civam 29, Bro an Are et l’écomusée des Monts d’Arrée propose une journée festive ce dimanche à Saint-Rivoal, pour réfléchir autour du thème « L’industrie de la faim ».

« La France compte 5 à 7 millions de personnes en situation de précarité alimentaire, alors que les chambres froides sont pleines », observe Alain Jacob, paysan à Saint-Cadou et co-président du Civam 29. Depuis 25 ans, l’association s’est engagée à « fédérer les fermiers pour échanger et pour vendre nos productions non seulement sur la côte, mais aussi ici ».

« L’industrialisation crée des gens plus pauvres »

Ce dimanche 4 août, l’association organise son traditionnel marché « Le champ du monde », qui se penche cette année sur « L’industrie de la faim ». En choisissant ce thème, les organisateurs souhaitent mettre l’accent sur « l’inquiétude que nous avons quant à l’agrandissement des fermes avec, en parallèle, un grand travail à faire sur une accessibilité pour tous d’une alimentation de qualité », explique Alain Jacob. Inviter à alimenter la conférence-débat, Jean-Claude Balbot, paysan retraité, pense « qu’en plus d’appauvrir le paysan, l’industrialisation de l’agriculture crée des gens plus pauvres : les Français ne mangent pas ce qu’ils souhaitent ».

Derrière ces demandes, des denrées alimentaires moins grasses, moins salées ou sans antibiotiques.
Mais Jean-Claude Balbot se veut aussi pragmatique, sans se voiler la face. « Nous ne touchons qu’une partie de la population, les quartiers populaires ne nous connaissent pas. La promesse faite de bien nourrir n’est pas tenue, il faut se demander pour quelles raisons ». L’alimentation est devenue pour ces agriculteurs un marqueur de classe, car « tout le monde n’a pas accès à une alimentation de qualité, alors que tout le monde le souhaite ». Autre thème cher aux Finistériens, l’agrandissement et la transmission des fermes. « L’agriculture ne fait plus rêver, comme c’est encore le cas dans le Pays Basque », a pu observer Alain Jacob. Les intervenants lanceront le débat, ouvert à tous et gratuit.

Le programme complet

Le marché « Le champ du monde » se tiendra ce dimanche 4 août, de 10 h à 19 h, à la maison Cornec de Saint-Rivoal. Au programme : marché fermier de paysans et artisans de l’Arrée. À 12 h 30 : apéro-livre, avec Joseph Ponthus. Dès 13 h, restauration paysanne. À 14 h 30, conférence-débat « L’industrie de la faim », avec Véronique Marchesseau, paysanne et porte- parole national de la Confédération paysanne, Francis Estrabaud, maire de Commana, Joseph Ponthus, écrivain et Jean-Claude Balbot, paysan retraité. À 16 h, concert avec The Wacky Jugs, rural blues.


Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article