ÉvénementsFinistère

Limousines et Blondes d’Aquitaine à Agrideiz : Nemo et Maestro récitent leur partition

Les races allaitantes étaient à l’honneur lors du festival Agrideiz avec des concours interdépartementaux Limousins et Blondes d’Aquitaine.

25 animaux ont participé au concours interdépartemental de la race limousine, à Quimper (29). Sept élevages sont venus concourir à cette édition d’Agrideiz, en provenance du Finistère, des Côtes d’Armor et du Morbihan. Le juge-éleveur, Étienne Le Jeune, conduit seul 110 mères dans la Sarthe (72), dans un système naisseur avec vente de reproducteurs. « J’apprécie la facilité de vêlage de cette race, utile quand on est seul sur sa ferme », introduit-il.

Lors de ce concours, le juge a apprécié dès le départ les animaux présentés par Éric Scoul, éleveur de Gourin (56), comme Nenette, jeune génisse de 1 an et demi, pour « son très bon bassin, une viande bien descendue sur les cuisses », ou encore Friponne, qui gagne le titre des vaches suitées, avec son veau Oliver. Mais c’était sans compter sur la présence de Sébastien Rolland, de Lannion (22), qui présente Maestro, seul dans sa catégorie des mâles de plus de 2 ans. « Il est très bien fourni dans son bassin et dans ses épaules. Il présente vraiment les fondamentaux de la race », a expliqué le juge, qui le sacre par la suite Meilleur animal du concours.

Nemo comme un poisson dans l’eau

Meilleure pointeuse de vache lors du dernier salon de Paris, Delphine Frémondière, jeune élève de BTS ACSE du Maine-et-Loire (49), était en charge de juger le concours Blonde d’Aquitaine. Douze élevages bretons étaient présents, avec 30 animaux. Dès le début du concours, les animaux à robe claire ont plu à la jeune juge, comme Nibiza, génisse de l’EARL de la Moulière, de Caro (56), choisie pour « sa prestance et son élégance. C’est une bête très fière. On distingue de la finesse dans le côté et dans la cuisse », explique-t-elle. Cet élevage morbihannais semblait plaire à Delphine Frémondière, qui a sacré par la suite Nemo champion mâle. « Il est très fier, sa démarche est aisée », apprécie la juge, pour ce taureau classé RRJ* (Reconnu reproducteur jeune ayant un plus par rapport au RRJ, et faisant partie de l’élite).
Nemo a remporté le titre de meilleur animal du concours, « alliant développement musculaire et squelettique. J’aime aussi sa robe froment claire », détaille la juge, qui apprécie dans cet animal la robustesse et l’élégance. « On le reverra », conclut-elle.

Le palmarès du concours Blonde d’Aquitaine
  • Championnat mâle et meilleur animal : Nemo, à l’EARL de la Moulière, à Caro (56),
  • Championnat femelle : Miss, à l’EARL de la Moulière,
  • Qualité bouchère : Jalapa, à l’EARL Barré à Coray (29),
  • Trophée Evolution : Oceanie, à David Basset, au Méné (22).
Le palmarès du concours Limousine
  • Championnat femelle : Friponne, à Éric Scoul, de Gourin (56),
  • Meilleur animal issu d’insémination artificielle : Marjolaine, à Maurice Éven, de Pont-Aven (29),
  • Meilleur mâle adulte : Maestro, à Sébastien Rolland, de Lannion (22),
  • Meilleure qualité bouchère : Nina Ricci, à Maurice Éven,
  • Meilleur animal du concours : Maestro, à Sébastien Rolland,
  • Prix d’ensemble : Sébastien Rolland.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer