Maïs qui rougissent sous l'effet du froid en 2022 dans une parcelle à Ploermel

Les feuilles de certains maïs ont rougi autour du 15 juin, ce phénomène s’observe régulièrement certaines années. Autour du stade 4 feuilles « C’est le plus souvent une pseudo-carence en phosphore liée à un problème d’assimilation par la plante. Ce n’est pas une carence vraie liée à un manque de…

20094.hr

À Quédillac (35), Vincent Crespel sème 40 ha de maïs ensilage pour ses ateliers laitiers et de bovin viande. Les semis ont démarré lundi 6 mai, comme sur cette parcelle après un RGA en dérobée. Les préparations se sont enchaînées, avec un apport de 40 t de fumier, un labour et un passage…

19730.hr

La conduite d’élevage en période chaude est une vraie préoccupation pour les éleveurs à l’heure du réchauffement climatique. « Les pertes en élevage peuvent être très coûteuses lors des coups de chaleur. Sachant que l’on ne peut pas contrôler le climat, que faire pour minimiser le stress thermique et les pertes…

19496.hr

Au vu du pic de travail potentiellement prévu dans les prochaines semaines, certains passages risquent d’être faits dans des conditions limites de portance. Retour sur les facteurs de prévention du risque de tassement.  Risque de « faim » d’azote pour les fumiers pailleux La période d’épandage des fumiers (ex. bovins) sur des…

2024 03 12 10 53 03 rtu5 1920x1080 30fps.00 03 19 13.still001 2

Bénédicte et Matthieu Clermont élèvent 80 vaches laitières à Noyal-Chatillon-sur-Seiche en agriculture biologique. Sur leur exploitation, le déprimage a une grande importance dans la gestion annuelle de l'herbe. L'objectif de la pratique est surtout de « remettre les pousses de l'hiver à zéro et de redonner de la lumière aux légumineuses ».…

18978.hr

Un prix, c’est la rencontre d’une offre et d’une demande. On parle beaucoup de la première alors que c’est la seconde qui fait battre le cœur du marché. On doit en effet produire pour une demande, au risque de voir sa production bradée, faute de clients… Ceci est d’autant plus…

18975.hr light

« Le prix du matériel agricole ne cesse d’augmenter tout comme celui du carburant. Nous pensons que ces prix vont poursuivre sur cette tendance haussière dans les mois qui viennent. Nous n’avons pas réussi à répercuter ces hausses sur le prix de nos prestations ce qui impacte fortement la rentabilité de…

adobestock 366903907

Au mois de février 2023, on craignait la sécheresse. Presqu’un an plus tard, c’est de sols saturés d’eau et d’inondations dont on parle. Mais ces extrêmes cachent bien leur jeu : « L’année écoulée est finalement dans les normes sur le plan la pluviométrie », analyse Stéven Tual, météorologue à Météo Bretagne. Mars rattrape…

18627.hr

Une événement météo chassant l’autre, la tempête Ciaran restera néanmoins le fait marquant de 2023. Particulièrement sur un couloir qui va de la presqu’île de Crozon en direction du Trégor où des vents de plus de 150 km/h ont été enregistrés (199 km/h sur le Menez-Hom). « Il s’agit de la 2e tempête…

16875.hr

On en viendrait presque à regretter les moments de sécheresse et de canicule de l’été dernier, qui avaient offert des conditions idéales de battage des céréales, le tout en un temps record… La donne est différente pour 2023, hormis pour les secteurs précoces du sud-est du Morbihan ou du sud…

12431.hr

Bâtiments inondés, orges égrainés, légumes hachés, maïs effeuillés… Par endroit, le retour des précipitations a été marqué par de violentes chutes de grêle. Dans les campagnes, tout le monde attendait de l’eau avec impatience. Mais le retour des pluies s’est fait de manière très inégale à travers les Côtes d’Armor.…

12285.hr

Avec les pluies orageuses du week-end dernier et de ce début de semaine à l'est de la Bretagne, on peut espérer que la réserve utile remonte et limite le déficit hydrique dans certains secteurs. Mais l'Ouest a été peu arrosé... « Avec des déficits de pluviométrie de 14 (Nord-Bretagne) à…

12294.hr

Selon les secteurs de la Bretagne, il y a eu les chanceux… et les moins chanceux. Début de semaine, Guer (56) et Langon (35) ont collecté 40 mm de « belle pluie ». Le fruit d’une cloche orageuse qui est remontée des Pays de la Loire jusqu’à Auray (17 mm) à l’ouest, et jusqu’à…

dd8134.hr

Prévoir la météo résulte d’observations et d’équations mathématiques. Le météorologue Louis Bodin conseille d’utiliser sur une saison « le même modèle de prévision pour obtenir de bons résultats ». «Pour pouvoir réaliser une bonne prévision, il faut connaître le temps qu’il fait sur le reste de la planète », selon Louis Bodin, ingénieur…

6420.hr

Les chantiers d’ensilage s’annoncent difficiles dans les secteurs les plus tardifs où les cultures ont été couchées par la tempête Alex. La sensibilité à la verse de certaines variétés est parfois pointée du doigt par des entrepreneurs. La tempête Alex, précoce par son apparition dans la saison, n’a pas ménagé…

Octobre 2019 avait pulvérisé les records avec des précipitations bretonnes le double de la normale. 2020 lui emboîte le pas. Les pluviomètres des stations météo Paysan Breton ont débordé le week-end dernier. Particulièrement dans le triangle Lannion-Carhaix-Saint-Brieuc. Avec un record sur Quemperven (22) où il est tombé 145 mm en 3 jours…

Les fortes précipitations reportent les chantiers de désherbage et de fertilisation des cultures. Si les reliquats d’azote sont plus faibles en sortie d’hiver, les températures douces ont favorisé la minéralisation. Les céréales ont encore un peu de répit avant d’être en sous-nutrition azotée. « Je n’ai réalisé mes apports d’azote…

En attendant que le tracteur connecté à la station météo ne décide d’aller seul au champ pour intervenir au meilleur moment, les services agrométéorologiques de plus en plus personnalisés se développent. La météo et l’agriculteur : un vieux couple qui date de la nuit des temps. Pour la bonne raison…

stallite-terre

L'allemand BASF vient d'annoncer par un communiqué le 12 décembre la signature d'un accord commercial avec la société américaine Planet Labs, spécialiste des constellations de nano-satellites. L'accord, qui se limite à l'Europe, permet à BASF d'appuyer ses outils d'aide à la décision (OAD) de la marque Xarvio sur des images…

Il n’est pas question de « division des eaux du ciel et de la terre » comme dans les 7 jours de la Création, mais de multiplication. Sept fois en une heure de la « matinale » du 28 novembre dernier, l’animateur d’une radio bien parisienne a répété que le…

Au 4 décembre, des pucerons ont été observés dans 5 parcelles sur 53 visitées soit 9 % des parcelles suivies cette semaine. En moyenne, 2,8 % des plantes étaient porteuses d’au moins 1 puceron (entre 2 % et 4 % des plantes concernées), dans le cadre des observations du réseau du Bulletin de santé du végétal (BSV) et des données de piégeage de l’Inra. Les conditions climatiques des jours précédents (fréquentes précipitations et vent) ont été défavorables à l’activité des pucerons. Aucune parcelle n’a dépassé les seuils indicatifs de risque. Pour les prochains jours, les températures restant clémentes et donc favorables à l’activité des pucerons, poursuivre la surveillance de vos parcelles. Cependant, les fréquentes précipitations et le vent attendus dans les prochains jours devraient perturber l’activité des pucerons au sein des parcelles. Le seuil de risque est atteint lorsque plus de 10 % des pieds sont colonisés par au moins un puceron ou présence de pucerons pendant plus de 10 jours dans la parcelle.

Au 4 décembre, des pucerons ont été observés dans 5 parcelles sur 53 visitées soit 9 % des parcelles suivies cette semaine. En moyenne, 2,8 % des plantes étaient porteuses d’au moins 1 puceron (entre 2 % et 4 % des plantes concernées), dans le cadre des observations du réseau…

route_lait

Le lait européen et néozélandais reste très dépendant de la météo. Avec la sécheresse, le commissaire Hogan est béni des cieux, estime André Pflimlin, expert auprès de l'European Milk Board (EMB). « La collecte laitière européenne devrait passer en dessous du haut niveau du dernier trimestre 2017. Et les laiteries…

« Si ça continue, on va manquer d’eau ! » Qui a dit ça ? Qui est ce prévisionniste de comptoir qui il y a encore quelques semaines ponctuait chacune de ses conversations par ce : « On n’a jamais vu ça ». Croyez-vous qu’aujourd’hui il admet s’être trompé sur son pronostic ? Qu’en ce mois d’hiver où…

climat-secheresse

La température moyenne du mois de juin a atteint 21,3°C, soit 2,8°C au-dessus de la normale, indique une note climatique Agreste diffusée le 7 juillet. Les températures ont été particulièrement élevées les 20 derniers jours du mois, avec un niveau moyen des températures supérieur de 4°C à la moyenne. Dans…

Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article