Cultures

Arrosage inégal de la Bretagne : Pas de quoi renverser la tendance

Selon les secteurs de la Bretagne, il y a eu les chanceux… et les moins chanceux. Début de semaine, Guer (56) et Langon (35) ont collecté 40 mm de « belle pluie ». Le fruit d’une cloche orageuse qui est remontée des Pays de la Loire jusqu’à Auray (17 mm) à l’ouest, et jusqu’à Vitré (17 mm à Val-d’Izé) au nord. Mardi, une nouvelle zone pluvieuse a bien arrosé le nord-ouest de Rennes : 30 mm à Landujan. L’Ouest et toute la côte Nord de la région n’ont eu le droit que de 2 à, au mieux, 10 mm localement. « En fait, c’est l’Ouest ordinairement bien servi par les dépressions océaniques qui est privé de pluie depuis la mi-mars », relève Stéven Tual, météorologue et prévisionniste à Météo Bretagne. La faute a de puissants anticyclones qui font barrage aux dépressions atlantiques ; le tout sous l’effet de vents d’est au fort pouvoir asséchant.

Sécheresse probable

La Bretagne devrait encore essuyer « une séquence sèche jusqu’à la fin du mois et peu de pluie est probable jusqu’au 5 juin », entrevoit le prévisionniste de Météo Bretagne. Sans compter que les scénarios de Météo France envisagent un « été sec et chaud ». Avec pour conséquence, une sécheresse « probable » dans les départements du Finistère, du Morbihan et de l’Ille-et-Vilaine et « possible » en Côtes d’Armor.
Le mois de mai qui s’achève se caractérise également par des températures « très au-dessus des normes : la moyenne des maximales est de + 4 °C par rapport à la norme à Rennes, soit l’équivalent d’un mois de juin à Bordeaux. Et à Brest, une seule des 44 dernières journées a eu une température en dessous de la norme ».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer