Cultures

Arrosage inégal de la Bretagne : Pas de quoi renverser la tendance

Selon les secteurs de la Bretagne, il y a eu les chanceux… et les moins chanceux. Début de semaine, Guer (56) et Langon (35) ont collecté 40 mm de « belle pluie ». Le fruit d’une cloche orageuse qui est remontée des Pays de la Loire jusqu’à Auray (17 mm) à l’ouest, et jusqu’à Vitré (17 mm à Val-d’Izé) au nord. Mardi, une nouvelle zone pluvieuse a bien arrosé le nord-ouest de Rennes : 30 mm à Landujan. L’Ouest et toute la côte Nord de la région n’ont eu le droit que de 2 à, au mieux, 10 mm localement. « En fait, c’est l’Ouest ordinairement bien servi par les dépressions océaniques qui est privé de pluie depuis la mi-mars », relève Stéven Tual, météorologue et prévisionniste à Météo Bretagne. La faute a de puissants anticyclones qui font barrage aux dépressions atlantiques ; le tout sous l’effet de vents d’est au fort pouvoir asséchant.

Sécheresse probable

La Bretagne devrait encore essuyer « une séquence sèche jusqu’à la fin du mois et peu de pluie est probable jusqu’au 5 juin », entrevoit le prévisionniste de Météo Bretagne. Sans compter que les scénarios de Météo France envisagent un « été sec et chaud ». Avec pour conséquence, une sécheresse « probable » dans les départements du Finistère, du Morbihan et de l’Ille-et-Vilaine et « possible » en Côtes d’Armor.
Le mois de mai qui s’achève se caractérise également par des températures « très au-dessus des normes : la moyenne des maximales est de + 4 °C par rapport à la norme à Rennes, soit l’équivalent d’un mois de juin à Bordeaux. Et à Brest, une seule des 44 dernières journées a eu une température en dessous de la norme ».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer