Gérer les premiers désherbages entre les giboulées

Vincent Crespel a profité du beau temps le week-end dernier et d’un sol ressuyé pour désherber avec la houe rotative tout en intervenant sur la croûte de battance formée sur la rang du semis, après les premières pluies.

20094.hr - Illustration Gérer les premiers désherbages entre les giboulées
Quatre jours après le semis, les grains de maïs ont germé et les filaments des mauvaises herbes sont aussi présents et nombreux.

À Quédillac (35), Vincent Crespel sème 40 ha de maïs ensilage pour ses ateliers laitiers et de bovin viande. Les semis ont démarré lundi 6 mai, comme sur cette parcelle après un RGA en dérobée. Les préparations se sont enchaînées, avec un apport de 40 t de fumier, un labour et un passage de cultivateur avant un semis…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article