Dossiers

Influenza aviaire

L’inquiétude est grande chez les aviculteurs

À l’heure où le nombre de cas d’influenza aviaire hautement pathogène repart fortement à la hausse, l’inquiétude est grande chez les aviculteurs. Certains élevages des Pays de la Loire ne repartiraient peut-être pas s’ils subissaient une deuxième fois en moins d’un an la perte de leurs animaux. Pas forcément pour des raisons économiques puisque les éleveurs ont toujours été indemnisés suite à une contamination à l’influenza mais c’est moralement que cela serait compliqué. En effet, les aviculteurs font ce métier par passion. Alors oui c’est très dur de voir mourir des animaux et de ne rien pouvoir faire. Si le caractère fort de ces hommes peut les aider à se relever rapidement suite à une telle épreuve, pas sûr que tous puissent le faire dans un temps aussi court. Attendu comme la solution pour lutter contre ce virus, le vaccin ne sera qu’un moyen parmi d’autres mais certainement pas la solution miracle. De plus, les spécialistes de l’Anses annoncent déjà que la vaccination ne pourra pas encore être déployée sur le terrain à l’hiver 2023.

Au sommaire de ce dossier

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer