DossiersTop

Des veaux en pleine forme

En troupeau bovin allaitant, le veau fait le revenu. Pourtant en Bretagne, la mortalité des veaux de 0 à 48 heures après la naissance se situe autour de 6 %, alors que ce taux devrait plutôt être un maximum sur la période allant de 0 à 6 mois en élevage allaitant. Des pistes existent pour améliorer ses performances, même si les années ne se ressemblent pas sur le plan sanitaire. Accompagnés de leur vétérinaire traitant, du GDS, des techniciens d’élevage, les éleveurs peuvent progresser.

Une première analyse des causes de mortalité est possible sur l’application en ligne Mortaliveau, mise au point par l’Institut de l’élevage, l’école vétérinaire de Nantes et Interbev. Dans ce dossier, les bonnes pratiques de la préparation au vêlage à la naissance du veau et ses premiers jours de vie sont synthétisées. Des éleveurs et des vétérinaires font partager leurs pratiques. La voie génétique peut aider via l’insémination artificielle ou le choix des taureaux de monte naturelle. Une étude a par ailleurs montré que le groupage des vêlages aussi favorise une bonne performance du couple mère-veau.

Au sommaire de ce dossier

Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer