Machinisme et équipementsTop

Le capteur sur la goulotte détecte les lignes haute tension

Un capteur installé sur la goulotte de l’ensileuse et connecté à un boîtier dans la cabine permet d’avertir le chauffeur lorsqu’il passe dans une zone à risque électrique.

La société Made spécialisée dans le risque électrique propose un système de détection des lignes aériennes haute tension pour équiper les ensileuses. « En France, tous les ans, il se produit des accidents matériels et humains causés par des ensileuses et des lignes haute tension. Ce n’est pas évident pour le chauffeur d’être attentif à tout surtout lors des chantiers de nuit. Avec le détecteur, certains accidents pourraient être évités », déclare Julien Dupuis, technico-commercial chez Made.

Le capteur s’installe sur la goulotte de l’ensileuse. Il est relié à une unité centrale et à un boîtier de commande situé dans la cabine. « L’installation se fait aisément et rapidement. Nous assurons la 1re pose afin de former le concessionnaire de matériel agricole local. »

Un investissement de 2500 €

Le capteur volumétrique se met en service dès que la goulotte de l’ensileuse se lève, ce qui permet de le désactiver lorsque la machine se déplace sur la route. Dès que l’ensileuse pénètre dans une zone à risque, une alarme sonore et visuelle avertit le chauffeur en cabine. « Le conducteur peut arrêter l’alarme sonore en appuyant sur un bouton du boîtier. Le voyant visuel reste actif et une alarme sonore sonne un coup de rappel toutes les 30 secondes. Quand l’ensileuse quitte la zone de champ électrique, le système se réinitialise », explique Julien Dupuis. L’investissement est de 2 500 €, pose comprise. Selon le technico-commercial de la société, la MSA subventionne 50 % de ce montant sur demande.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer