Productions Agricoles

Deux nouvelles variétés retenues par le réseau breton

Testées sur trois années par la Commission d’évaluateurs, la liste des variétés retenues pour la campagne chou-fleur 2014-2015 vient d’être diffusée.

Les variétés retenues par la Commission d’évaluateurs sont conformes aux critères minima du cahier des charges de Prince de Bretagne, au regard de la blancheur, de la couverture, du poids. « Le réseau retient des variétés présentant des résultats au moins aussi bons que leurs témoins respectifs pour une production de Brest à Saint-Malo », précise Damien Penguilly, technicien à la station expérimentale du Caté à Saint-Pol-de-Léon (29).

Leocen, la nouveauté en chou-fleur de fin d’automne

Sur le créneau d’octobre à décembre, 9 variétés ont été retenues. Leocen (4013 de Syngenta) est la seule nouveauté cette année. Elle se place sur le créneau entre Damsell (Inra-Cerafel-Obs) et Cendis (Vilmorin), pour une récolte la première quinzaine de décembre, avec une sensibilité moyenne au Mycosphaerella. D’une vigueur assez faible, cette variété nécessite d’être plantée avant le 20 juillet pour assurer une couverture correcte. Sur ce créneau, Anique (Enza Zaden) obtient la meilleure note depuis trois ans. Avec une pomme assez haute, très blanche et bien couverte, elle est souple d’emploi et peut être retardée sur novembre. Cartone (Syngenta) a confirmé les tests cette année ; elle se place sur le même créneau que Cariance, du même sélectionneur, avec une meilleure vigueur.

Renouvellement de la gamme variétale sur janvier

« On s’attend à un renouvellement de la gamme variétale sur janvier d’ici deux à trois ans », confie Damien Penguilly. Sur 15 variétés testées, 7 sont nouvelles et pleines de promesses. Elles devraient permettre de pallier la mauvaise qualité des feuilles de la couronne après parage, limitant ainsi à court terme les litiges commerciaux.

Des variétés d’hiver tolérantes au Mycosphaerella

Concernant les productions d’hiver, pour des récoltes de janvier à mai, 21 variétés ont été retenues. Carantic (Séminis) apparaît cette année dans cette liste, pour la récolte fin février.  Si cette dernière est moyennement sensible au Mycosphaerella, d’autres variétés se sont révélées hautement tolérantes. Dans cette catégorie, on retrouve les mêmes variétés que l’année dernière. Faoh et Fréhel (toutes les deux issues de l’OBS), pour des récoltes en février, se distinguent avec un feuillage très sain et une haute tolérance à la maladie, malgré une vigueur parfois moyenne. Pour les récoltes de fin mars/avril, ce sont Awen (OBS), Vedis (Vimorin) et Darwin (Syngenta) qui ne nécessitent pas de traitement fongicide, quelle que soit l’année ou le précédent cultural.

Des récoltes tardives avec des hybrides

Des hybrides tardifs sont actuellement encore en test. Avec une récolte 1 à 2 semaines après Maé (OBS), variété la plus tardive retenue, elles devraient rallonger la période de production, tout en permettant une production plus homogène et une facilité de récolte. Carole David

Plus d’informations : Revue Aujourd’hui & Demain (n° 118, mars 2014).

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer