Soutenir les filières porcines et laitières françaises, c’est l’engagement de U.

Alors que la Coopérative U vient de prolonger de 5 ans son accord avec les producteurs de la filière Lait U Bio, et ses 22 millions de litres de lait par an, nous sommes partis à la rencontre de deux producteurs. Nicolas, producteur de lait biologique et Henri éleveur de porcs, qui s’engagent chaque jour pour une production et une consommation plus responsables, en lien avec Jérôme et Ludovic, dirigeants de magasins U. Au-delà des filières lait et porc, la coopérative soutient 49 autres filières représentant plus de 300 produits comme le bœuf, la farine, le miel…

homme et femme agriculteurs dans un champ - Illustration Soutenir les filières porcines et laitières françaises, c’est l’engagement de U.
henry et jerome

Bonjour Henri, tu veux bien te présenter ?

Bonjour, moi c’est Henri, éleveur porcin à Ploudiry (29). Je travaille avec les filières U depuis 2019. Nous avons mis en place une filière Porc U qui représente aujourd’hui 150 000 porcs par an et qui propose aux consommateurs du porc français sur la charcuterie libre-service.

Pourquoi as-tu choisi de travailler avec les filières U ?

Tout simplement parce que nous partageons les mêmes exigences et que les filières U m’aident à les concrétiser. Par exemple, grâce au cahier des charges Bleu-Blanc-Cœur, j’améliore le bien-être de mes porcs grâce à une alimentation enrichie en graines de lin et à un élevage sans traitement antibiotique après sevrage. C’est l’assurance pour le consommateur de déguster une viande de qualité produite dans le Grand Ouest. Et ça c’est important pour moi !

Qu’est-ce que tu y gagnes ?

Alors plusieurs choses, déjà il y a l’aspect humain : collaborer avec la Coopérative U me permet d’être en relation directe avec les magasins dans lesquels sera vendue ma production et donc d’établir des liens de confiance. Ensuite, sur l’aspect financier : lorsque mes coûts augmentent, la Coopérative U revoit le prix d’achat à la hausse ; pour moi, c’est la garantie que mon travail est rémunéré à sa juste valeur ! Je suis vraiment fier de ce partenariat avec les filières U et de proposer aux consommateurs du porc local de qualité.

nicolas et ludovic

Bonjour Nicolas, est-ce que tu pourrais nous parler de toi ?

Avec plaisir, je m’appelle Nicolas, je suis producteur laitier et adhérent Biolait du GAEC la Niro à Le Boupère (85) et j’ai repris l’exploitation familiale. En 2018, j’ai entamé une transition vers le bio, accompagné par les filières U avec qui Biolait travaille depuis maintenant 13 ans !

Quels sont les intérêts de la filière U pour toi ?

Travailler avec les filières U, c’est pour moi un gage de sécurité essentiel. La filière du bio connaît quelques difficultés… Donc, de savoir que dans les années à venir, la filière bio sera soutenue, me donne l’occasion de me consacrer à des projets me permettant d’assurer l’avenir de mon exploitation. Par exemple, j’ai fait le choix de produire l’alimentation de mon élevage. Je suis maintenant autonome à 100% ! Les animaux sont nourris avec du fourrage provenant de la ferme. Je sais d’où il vient et suis garanti de sa qualité. Ici, tout est fait maison et j’en suis fier !

Et comment se passe ta collaboration avec U ?

Bien ! Nous travaillons à échelle locale, chaque intermédiaire se connaît et se respecte. Les associés U nous accueillent souvent dans leurs magasins pour que l’on puisse présenter notre lait aux clients des magasins U. Et puis, si Biolait travaille avec les filières U depuis 13 ans, c’est aussi parce que cela nous permet d’avoir une rémunération plus juste. Tout le monde est gagnant et le pari de la ferme vers le bio sera réussi !

Pour plus d’informations :

Site internet de la société


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article