Dossier technique

Transformation à la ferme : un container tout équipé pour transformer son lait en yaourts

Quand Marie Camenen s’est installée sur l’exploitation laitière avec François Glotin, son conjoint, elle a voulu créer son propre atelier. Elle a saisi l’opportunité de louer et d’installer un container tout équipé pour transformer le lait produit en yaourts.

18532.hr - Illustration Transformation à la ferme : un container tout équipé pour transformer son lait en yaourts
François Glotin et Marie Camenen dans leur camion vitrine qui sert pour la vente de leurs produits laitiers sur les marchés.

Au Gaec Lait Vach’rie à Saint-Méen-le-Grand, la 4e génération d’éleveur laitier est en place. François Glotin s’est installé avec ses parents en 2014 pour un passage de flambeau en douceur. En 2021, l’éleveur, qui travaille seul sur l’exploitation avec un salarié, décide d’installer un robot à la place de la salle de traite en 2 x 5. « À l’époque on passait 2,5 heures à chaque traite pour 90 laitières. Le salarié ne travaillant pas le week-end il fallait trouver une solution. Cela s’est donc traduit par l’arrêt de la main-d’œuvre salariée sur l’exploitation et la diminution de l’effectif de laitières à 60 vaches pour coller avec la capacité du robot. » Un micro-atelier dans un container En 2021, Marie Camenen, la conjointe de François, entame une formation agricole et s’installe sur l’exploitation début 2022. « J’avais besoin de créer mon atelier pour trouver une légitimité sur la ferme. J’ai d’abord pensé à faire du veau Bretanin dans un hangar qui était disponible et j’ai vite abandonné l’idée. C’est suite à la lecture d’un article sur l’entreprise J’achète Fermier que je me suis renseignée sur ce concept de micro-atelier dans un container pour transformer le lait en yaourts », raconte-t-elle. Elle a déposé sa candidature et, après une visite de la ferme par le fondateur de l’entreprise, elle a été sélectionnée pour pouvoir installer ce concept qui était alors une première en Bretagne. Le container entièrement équipé a été installé sur l’exploitation en juin 2022. Se lancer sans prendre trop de risques « Nous avons un contrat de 3 ans avec J’achète Fermier. Le container de transformation est en location. C’est une façon de se lancer sans prendre trop de risques », indique l’agricultrice. Les yaourts sont commercialisés sous la marque J’achète Fermier avec la photo des producteurs sur les paquets. L’entreprise garantit un volume de transformation annuel…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article