L’arrêt du lait impacte la ferme

12142.hr - Illustration L’arrêt du lait impacte la ferme
Patrick Lechaux dans son champ de colza semé avec un couvert contenant du trèfle d’Alexandrie et du millet notamment.

Patrick Lechaux a arrêté la production laitière il y a deux ans. Pour conserver la fertilité de ses sols, il met en place des couverts depuis de nombreuses années et continue à apporter du lisier de tiers. S’il a moins de travail, son revenu a aussi baissé. Aujourd’hui âgé de 60 ans, Patrick Lechaux a fait le choix d’arrêter l’élevage sur son exploitation de 62 ha à Romillé (35). « En tout, 120 animaux ont été vendus en plusieurs lots jusqu’aux dernières génisses prêtes à vêler en novembre 2020. Des femelles de bon potentiel, j’avais travaillé la génétique du troupeau sur des années… », témoigne l’agriculteur, éleveur dans l’âme. « J’étais adhérent à Prim’Holstein France, je pesais les génisses et étais parvenu à un âge au 1er vêlage de moins de 2 ans. L’élevage était performant économiquement. » Alors qu’une mise aux normes s’imposait, le producteur avait réfléchi à un projet de nouveau bâtiment il y a 7 ans. Mais l’investissement était trop lourd financièrement pour une 2e partie de carrière. « J’ai aussi enclenché un projet d’association il y a 5 ans avec un jeune à proximité dans l’objectif de transmettre mes connaissances et mon troupeau, mais cela ne s’est pas finalisé… ». Lisier de porcs et de veaux de l’extérieur Comme le souligne Patrick Lechaux, se passer des bovins n’est pas simple. « L’élevage présente de nombreux atouts comme la présence de pâtures très intéressantes dans une rotation, l’apport de fumier… Pour la fertilisation, je continue à recevoir du lisier de porcs et de veaux aujourd’hui. » D’un autre côté, l’agriculteur apprécie d’avoir plus de temps libre qu’il consacre à sa mère accueillie à son domicile, ses relations sociales et ses responsabilités à l’extérieur de la ferme. Mais il est aussi plus prudent sur sa gestion d’entreprise avec un chiffre d’affaires et un résultat économique en baisse. [caption…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article