Dossiers

Salon Bio360

Loin d’être des usines à gaz

Un installateur breton d’unités de méthanisation signalait qu’aujourd’hui 40 % des projets sont confrontés à des opposants. Ces voix qui s’élèvent sont très souvent celles de personnes qui ignorent le principe même de la méthanisation et qui sont pour certaines très éloignées du monde agricole. Pourtant, la méthanisation est le prolongement logique d’une exploitation. Elle permet de valoriser les effluents d’élevage, des cultures à vocation énergétiques intercalées entre deux cultures principales, certains déchets agricoles ou agroalimentaires et tout un tas d’autres matières qui permettent aux agriculteurs de produire de l’énergie verte (électricité ou biogaz). Le passage de ces effluents et autres déchets dans le digesteur emprisonne les gaz à effet de serre qu’ils peuvent générer afin d’éviter qu’ils ne finissent dans l’atmosphère. En fin de process, le digestat produit est disponible pour fertiliser les cultures et l’azote qui se retrouve sous forme ammoniacale est plus facilement assimilable par les plantes ce qui limite le recours aux engrais chimiques. Difficile donc de faire plus vertueux pour ces projets qui sont loin d’être des usines à gaz.

Au sommaire de ce dossier

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer