DossiersTop

Une valorisation pointue des effluents d’élevage

Le temps où les effluents d’élevage étaient considérés comme des produits fertilisants bénéfiques aux cultures mais difficiles à valoriser avec précision sera bientôt révolu. Entre un fond de fosse à lisier insuffisamment brassé et le surnageant, les différences de valeur peuvent aller du simple au double en matière d’unités fertilisantes. Les nouvelles technologies permettent désormais d’utiliser les effluents liquides avec une précision proche de celle atteinte pour les engrais minéraux. L’analyse en continu des lisiers en sortie de tonne, couplée à des systèmes de régulation des volumes, permet aux éleveurs d’épandre la même quantité d’azote à tous les endroits de la parcelle. Les coupures de tronçons sur les rampes sont possibles, comme sur les épandeurs d’engrais et les pulvérisateurs (pour limiter les redoublements).

Demain la cartographie des sols (caractéristiques physico-chimiques), couplée aux technologies GPS, permettra d’affiner les apports et de les ajuster aux besoins des cultures aux divers endroits de la parcelle. La valorisation des fumiers n’atteint pas la même précision. Mais les remorques actuelles assurent une régularité d’épandage sur toute la parcelle. En amont des épandages, la valorisation des effluents commence dans les bâtiments d’élevage ou au moment du stockage. Nous vous présentons, dans ce dossier, des solutions mises en œuvre par des éleveurs et par leurs partenaires du monde de l’industrie pour traiter et valoriser les effluents d’élevage.

Au sommaire de ce dossier :

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer