Dossiers

Salon de la méthanisation

Autoriser les méthaniseurs à produire plus

Le salon du biogaz va ouvrir ses portes le 30 et 31 mars à Nantes dans un contexte géopolitique tendu avec de gros bouleversements sur nos approvisionnements en énergie fossile. La France est aujourd’hui dépendante du gaz Russe à hauteur de 17 %, un chiffre qui était de 25 % en 2000. La recherche d’autonomie énergétique va certainement être un accélérateur pour le développement des projets de méthanisation avec injection sur le réseau. En Bretagne, le biogaz produit par les 52 sites en injection couvre 4 % des besoins en gaz de la région. Avec les nouveaux projets qui sont déjà dans les tuyaux d’ici 2025, ce gaz vert assurera 14 % de la consommation bretonne. Mais il est possible d’augmenter immédiatement notre production de biogaz. Pour cela, il suffit d’autoriser les unités en injection à produire plus en levant la clause contractuelle qui limite chaque site à une production annuelle maximale. Une logique économique à l’heure où le prix du gaz d’origine fossile est plus élevé que le gaz vert produit par les agriculteurs-méthaniseurs.

Au sommaire de ce dossier

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer