DossiersTop

Salon aux champs : Une vitrine technologique

Quand la peinture brille, le bilan dérouille

Beaucoup d’anciens élèves du lycée agricole de Pommerit-Jaudy se souviennent de cette expression que répétait souvent Hervé Brannelec, professeur de gestion : « Quand la peinture brille, le bilan dérouille ». Une expression qui correspond bien à l’état d’esprit des adhérents de Cuma qui ont bien compris que du matériel récent qui dort sous les hangars des exploitations plombe souvent les trésoreries. Les investissements réalisés en Cuma permettent aux adhérents de déléguer tout ou partie des travaux culturaux, ce qui dégage du temps qui sera par exemple consacré à l’élevage. Ces investissements en matériel ne pèsent pas non plus sur le bilan de l’exploitation permettant de donner de la capacité de financement supplémentaire dédiée à l’élevage. Sans oublier qu’en achetant du matériel en commun les adhérents des Cuma peuvent plus facilement bénéficier des dernières innovations technologiques. Des innovations qui seront présentées au Salon aux champs qui se déroulera les 18 et 19 septembre sur la commune de Sévignac dans les Côtes d’Armor.

Dans ce dossier

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer