DossiersÉlevage

Le bon outil pour traire

Deux robots d’occasion plutôt qu’un neuf

Alors qu’il avait 650 000 L et 75-80 VL à traire, Sébastien Debieu a préféré investir dans deux robots d’occasion plutôt qu’un neuf, pour avoir davantage de souplesse pour la conduite et se projeter dans l’avenir. Utilisant auparavant une salle de traite 2 X 6 (demi-sinus), Sébastien Debieu a fait le choix de passer à…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer