Dossier technique

Un stockage sécurisé des phytos

Sur l’exploitation, le stockage des produits phytosanitaires dans un local fermé, clair et aéré est sécurisé. Par ailleurs, les effluents sont traités via le dispositif Phytobac® depuis 10 ans.

18703.hr - Illustration Un stockage sécurisé des phytos
La cuve de rétention/tampon et le bac de dégradation des effluents phytosanitaires (à droite) sont étanches.

SCEA La Ruelle, à Treffendel (35) Les associés de la SCEA La Ruelle utilisent le dispositif Phytobac® depuis 10 ans pour la gestion des effluents phytosanitaires sur leur exploitation. Une solution qui permet d’éviter les pollutions ponctuelles. « Le rinçage des cuves du pulvérisateur se fait lors de 3 dilutions au champ mais le résiduel dans le fond de cuve et dans les tuyaux est récupéré pour être stocké dans la cuve de rétention/tampon du dispositif, de 1 000 L environ, étanche », explique Jean-Michel Massue, en charge des cultures sur l’exploitation qui est une des « Fermes de références » de Bayer Crop Science. Jean-Michel Massue, responsable des cultures sur la SCEA La Ruelle. Les eaux de rinçage des bidons de produits phytosanitaires et les fuites éventuelles de produits sur l’aire de remplissage sont également pompées vers la cuve. « Une fois, lors d’une panne de pulvérisateur, nous y avons aussi transféré une cuve pleine », raconte le producteur. Ces effluents sont ensuite aspergés en continu dans le bac de dégradation contenant un mélange de terre et paille. « D’autres solutions existent : des cuves en béton enterrées par exemple. Nous avons préféré des équipements posés sur le sol (marque Hermex) qui peuvent être adaptés ou déplacés selon les évolutions de l’exploitation. » Des locaux réaménagés Pour globalement sécuriser le stockage et l’utilisation des produits phytosanitaires sur la ferme, suite à la réalisation d’un diagnostic en lien avec Arvalis, les agriculteurs ont aménagé une zone dédiée et fonctionnelle dans l’espace de traite non utilisé d’un des sites de l’exploitation. « L’aire de remplissage couverte, où est entreposé le pulvérisateur pendant l’hiver, a été placée dans l’ancienne salle de traite. » Des bâtiments existants ont été aménagés pour accueillir le local phytosanitaire (sur photo) et l’aire de remplissage. Situé dans l’ex-nurserie, le local phytosanitaire est fermé, clair et aéré. Les produits sont rangés…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article