Dossier technique

Des gains immédiats sur le séchage grâce au silo tour

En 2011, Thierry et Michel Poulnais ont fait le choix d’installer une Faf pour l’alimentation du cheptel porcin. L’investissement dans un silo tour de 520 m3 a rapidement été rentabilisé grâce au gain énergétique lié au maïs grain humide.

18698.hr - Illustration Des gains immédiats sur le séchage grâce au silo tour
Le silo tour et le hangar abritant les cellules de stockage et la Faf, avec la fosse de réception devant.

Gaec de la Ville Benoux, à Saint-Pern (35) Épaulés par un salarié à temps partiel et un apprenti, Thierry et Michel Poulnais gèrent des ateliers laitier (70 VL) et porcin (100 truies naisseur engraisseur) à Saint-Pern. Un atelier porc existait déjà sur l’exploitation familiale avant l’installation de Thierry en 1989. En 1996, les deux frères avaient refait les parties maternité, gestantes et augmenté les places en engraissement (800 places aujourd’hui). « Tout l’élevage fonctionnait en alimentation en sec achetée », précise Thierry Poulnais. En 2010, ils montent un nouveau projet pour la mise aux normes des truies et le remplacement d’un bâtiment d’engraissement de 300 places devenu vétuste. Moins de transport « Nous avions fait les plans, obtenu le permis de construire, quand un technicien porc nous a parlé de la possibilité de créer une Faf (fabrique d’aliment à la ferme) pour gagner en autonomie. » L’idée est creusée par les deux éleveurs qui mettent alors leur projet en stand-by et vont visiter des installations en Faf dans le Finistère. « Nous refaisons le chiffrage en ajoutant les coûts d’agrandissement de la surface pour les auges, le stockage et la Faf. » L’investissment est quasiment doublé (450 000 € pour le projet total à l’époque) mais une meilleure rentabilité économique se profile. « Outre l’autonomie alimentaire et le gain sur le transport des matières premières, la machine à soupe nous permettait d’utiliser notre maïs grain humide. » De quoi gommer les frais de séchage, à 30 €/t, qui seraient sensiblement plus élevés aujourd’hui. « Désormais, seuls les porcs en post-sevrage et les truies allaitantes sont en alimentation sèche. » 450 t de maïs grain humide stocké en moyenne Le maïs grain humide est stocké dans un silo tour de 520 m3. « Il permet de stocker en moyenne 450 t de maïs. Selon les années, les grains peuvent afficher entre 25 et 40 % de taux d’humidité, l’optimum…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags : ,
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article