Une accalmie « entre deux tempêtes » ?

16183.hr - Illustration Une accalmie « entre deux tempêtes » ?
Les prix du blé meunier ont quasiment été « divisés par deux » en un an.

La présentation du 37e rapport Cyclope a été l’occasion de revenir sur la détente des prix des matières premières agricoles. Une baisse qui pourrait être de courte durée, alors que le phénomène El Niño menace. « À court terme, l’heure est à la détente sur la plupart des marchés, notamment agricoles » même si le phénomène El Niño menace, a déclaré Philippe Chalmin, professeur d’histoire économique à l’Université Paris-Dauphine à l’occasion de la présentation, le 23 mai, du 37e rapport du Cyclope, ouvrage annuel d’une soixantaine d’auteurs sur les marchés mondiaux de matières premières. Évoquant une accalmie « entre deux tempêtes », il précise que les années 2023 et 2024 devraient offrir « d’excellentes perspectives » de récoltes. « Les prix n’ont pas de raison de croître » Le 18 mai, le Conseil international des céréales (CIC) a ainsi estimé la production mondiale de céréales à « un record absolu » de 2,3 milliards de tonnes en 2023-2024. Au regard d’une production mondiale abondante et d’une faible réduction des stocks mondiaux, « les prix n’ont pas de raison de croître derechef », selon François Luguenot, analyste sur les marchés céréaliers. Pour rappel, les prix du blé meunier ont quasiment été « divisés par deux » en un an. À moins de 225 €/t, on est aujourd’hui bien loin du prix record de 438 €/t de mi-mai 2022. Quant au maïs, son cours a chuté de près de 20 % durant les six derniers mois ; son prix affiche désormais un prix en dessous de 220 €/t. Scruter l’attitude de la Chine Reste que « les incertitudes devraient à nouveau être grandes, dans un contexte géopolitique toujours difficile », souligne le rapport Cyclope. De quoi s’interroger sur l’avenir des cours des grains et ce, alors même que « la Chine annule depuis quelques semaines beaucoup de ses achats de maïs américain » en faveur du maïs brésilien, précise Philippe Chalmin. Selon le Conab, le pays sud-américain devrait produire…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article