DossiersTop

La chasse aux microbes est ouverte

L’hygiène est essentielle

Les filières animales œuvrent pour répondre à l’injonction sociétale de limiter l’usage des antibiotiques. L’antibiorésistance est un aiguillon qui pousse à évoluer vers de nouvelles pratiques. Éleveurs, techniciens et vétérinaires ont des moyens techniques pour relever le défi. Les vaccins, en premier lieu. L’observation et l’alimentation adaptée des animaux également. Plus que tout, l’hygiène est essentielle. Des mesures de biosécurité internes et externes permettent de maîtriser le développement des pathogènes. Dans les pages suivantes, des éleveurs témoignent de leurs pratiques. Les aviculteurs ont montré l’exemple, en adoptant, les premiers, des règles strictes, avec des sas sanitaires, par exemple. Les éleveurs de porcs, inquiets de l’expansion du virus de la peste porcine africaine, sécurisent actuellement leurs élevages après avoir suivi des formations obligatoires l’an dernier. Les producteurs de lait s’y mettent également. Tous sont conscients des enjeux économiques directs dans leurs élevages mais aussi de l’impératif de répondre à la demande sociétale pour vendre demain.

Au sommaire de ce dossier :

Mots-clés

Peut vous intéresser

Un commentaire

  1. Bonsoir faite vous appel à une entreprise extérieure pour le curage de vos bâtiments avicoles vider les fumier et il ya t’il du boulot pour ce type d’activité ? C’est pour un projet de création d’entreprise pour le curage de bâtiments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer