Cultures

Conditions sèches pour les semis de colza

La vague de chaleur du mois d’août et l’absence de précipitations significatives perturbent les premiers semis du colza. Les sols sont secs compliquant aussi les préparations de sols.

Sur l’Ouest, on comptabilise du 15 juillet au 15 août moins de 15 mm sur certains secteurs. Les quelques pluies orageuses du week-end dernier ont arrosé la région de manière hétérogène, de quelques mm à parfois une dizaine. Mais les bienfaits de cette pluie se sont vite évaporés. Les premières inquiétudes naissent donc quand habituellement les premiers semis démarrent sur la zone.

Quelles préparations en sol sec ?

Les outils ont en ce moment quelques peines à travailler les sols secs, difficiles à reprendre. Il faut cependant soigner la qualité du lit de semence d’autant plus que la levée sera compliquée en situation sèche. Trois conseils :
• Éviter d’assécher le lit de semence après le retour des pluies par des opérations de travail du sol trop nombreuses.
• Éviter trop de résidus pailleux dans le lit de semence car cela assèche d’autant plus le lit de semence.
• Éviter les structures motteuses : reprises trop profondes en conditions sèches.

Semer dans le sec ne doit pas être un frein à l’implantation. Une pluie de 10 mm est suffisante pour faire lever correctement du colza à condition que le sol ne soit pas trop motteux.

Pas de semis trop superficiel

Il est recommandé de semer à 2 cm de profondeur. Ne pas semer de manière trop superficielle car une faible pluie engagerait la germination des colzas qui sans pluies significatives derrière se dessècheraient et seraient perdus. Semer en profondeur retarde la levée mais les graines resteront viables sauf si elles engagent leur germination.   

Pour des questions de sélectivité, les produits de prélevée stricts (Axter, Colzor trio et autres associations contenant de la clomazone) doivent être positionnés idéalement au plus proche du semis et au plus tard avant une pluie annoncée ou rapidement après une première pluie. Les autres spécialités à base de métazachlore et de quinmérac de prélevée ou post-levée précoce sans clomazone (Novall, Alabama, Rapsan TDI, Butisan) offrent plus de souplesse en prélevée ou postlevée précoce car ils restent sélectifs même après germination des colzas. Terres Inovia

Mots-clés

Peut vous intéresser

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer