Productions Agricoles

Une collecte soutenue, sans signes de ralentissement

L’aide au stockage privé de la poudre de lait et du beurre va être prolongée de sept mois, bien que les volumes retirés du marché pèsent déjà lourdement sur le secteur laitier.

Le commissaire à l’agriculture Phil Hogan a annoncé le 27 janvier qu’il allait proposer une prolongation de sept mois du dispositif d’aide au stockage privé de la poudre de lait écrémé et du beurre, jusqu’au 30 septembre 2016.

Des stocks toujours plus importants

Avec le programme pour la poudre de lait (dont l’aide a été portée à 36 cts/ jour/t sur une période de neuf à douze mois) lancé en septembre dernier, Bruxelles espérait le retrait temporaire de 100 000 tonnes du marché de l’UE. Sur la totalité de l’année 2015, seulement 52 000 tonnes ont été stockées, auxquelles s’ajoutent quelque 4 200 t depuis le début du mois de janvier. Entre une production qui continue d’augmenter, des stocks de poudre toujours plus importants et des prix au plus bas, la « situation est intenable pour tous à long terme », résume la Commission de Bruxelles à la suite de la réunion du 26 janvier de l’Observatoire européen du marché du lait.

La collecte a augmenté de 2,2 % dans l’UE sur les onze premiers mois de 2015 avec des hausses particulièrement fortes en Allemagne, Irlande, Belgique, Luxembourg et Pays-Bas. Et la tendance se poursuit « sans signes de ralentissement », constatent les experts. À l’échelle mondiale, la production de lait a augmenté de quelque 1,3 % sur les onze premiers mois de 2015, principalement en raison de la hausse dans l’UE (+ 3 millions de tonnes) et aux États-Unis (+1 Mt). Les stocks de poudre de lait écrémé sont importants – au-dessus des besoins normaux – et en croissance, ce qui pèse encore plus sur le marché. Les stocks de beurre sont, eux, à un niveau normal et qui diminue.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer