Dossiers

MAÏS 2022 – Résultats et préconisations d’Arvalis-Institut du végétal

Un colosse au pied d’argile

Quand toutes les planètes sont alignées, le maïs est une plante capable de produire une impressionnante quantité de biomasse, susceptible de faire ronfler les moteurs des plus puissantes ensileuses. Mais c’est aussi une plante fainéante. Si l’eau, la chaleur, le soleil sont au rendez-vous, que les bioagresseurs laissent tranquille le végétal, pas de problème. En revanche, dès qu’un grain de sable vient enrayer la machine, le maïs souffre : si les conditions pédoclimatiques sont bonnes, il va se contenter de développer un système racinaire superficiel, se mettant alors en danger si la situation météorologique change brusquement.
Le rendement ne tient parfois qu’à un fil. Des périodes critiques, comme la floraison, peuvent mettre à mal le volume de grain produit. Cet été, le pollen de certaines parcelles a littéralement brûlé sur pied. Dès 35 °C, une température que l’on atteint dorénavant en été en Bretagne, la viabilité de ces petits éléments reproducteurs fond comme neige au soleil.
En plus des résultats d’essais d’Arvalis-Institut du végétal, vous retrouverez dans ce magazine des essais, des témoignages ou des leviers à actionner pour avoir des cultures plus robustes face aux coups de chaud et au stress hydrique.

Au sommaire de ce dossier

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer