DossiersTop

Lutte contre les mouches

Des solutions qui font mouche

Si les mouches constituent une grande famille de 80 000 espèces dans le monde dont 600 en France, deux d’entre elles sont les plus fréquentes dans nos élevages : la mouche domestique qui se nourrit des matières organiques en décomposition et la mouche des étables qui pique et s’alimente de sang. Présentes notamment près des yeux ou du museau, les mouches sont sources d’inconfort et de stress pour les animaux pouvant entraîner des pertes de production de 20 à 30 % (lait, viande). Elles agacent aussi les éleveurs et peuvent en outre transmettre des maladies. Maintenir leur population à un niveau acceptable est donc un enjeu, y compris pour éviter des tensions avec le voisinage. La prévention, en réduisant au maximum le gîte et le couvert de ces diptères, est une première étape qui fonctionne. L’observation des larves est aussi le moyen idéal de ne pas se laisser déborder tant le développement des mouches par temps chaud est exponentiel.

Au sommaire de ce dossier

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer