Côtes d'ArmorDécouvertes

Les JA en parade

Pour ouvrir la période des fêtes en Côtes d’Armor, trois parades de tracteurs illuminés ont attiré les foules.  

En Côtes d’Armor, l’aventure des tracteurs illuminés a commencé en décembre 2020 à l’initiative des Jeunes Agriculteurs des cantons de Belle-Isle-en-Terre – Bégard (22). « Pour fédérer notre groupe local, nous cherchions un projet permettant de dynamiser notre territoire. Sur Internet, j’avais repéré une vidéo d’un défilé agricole de Noël en Irlande. L’idée était super, encore fallait-il la mettre en œuvre », se rappelle Yohan Hervé, éleveur à Louargat (22). Rapidement, une trentaine de personnes – agriculteurs, salariés, étudiants – se sont rassemblées. « Nous sommes avant tout une bande de copains. C’est l’esprit que nous voulons entretenir. Et cette parade de Noël nous donne un prétexte pour nous retrouver à une période où on se croise habituellement beaucoup moins », poursuit Adrien Henry qui accueille, avec ses deux frères Pierre-Marie et Gwenmaël, toute l’équipe sur la ferme familiale à Coatascorn pour concevoir les modules du défilé.

10641.hr
Après le Tour de France cet été, les JA de Pordic et Châtelaudren-Plouagat ont organisé leur première parade de Noël.

Un convoi deux fois plus long en 2021

Pour la première, neuf tracteurs et trois chars avaient sillonné les routes et traversé les bourgs de Belle-Isle-en-Terre, Louargat et Bégard. Cette année, les JA ont mis la barre plus haut : samedi 18 décembre, 18 tracteurs et 7 chars se sont élancés pour parcourir 20 km. « Pendant un mois, nous avions rendez-vous après nos journées de travail et le dimanche pour bricoler. Nous avons tous donné de notre temps pour donner le sourire aux gens », confie Mickaël Le Bivic, agriculteur à Lannion. Dans l’atelier « où il y a tout ce qu’il faut », outils et matériaux, il est possible de rentrer deux remorques côte à côte pour intervenir à l’abri. « Caisses en bois, palettes, tubes métalliques, grillages, plaques d’isolant, bâches… On recycle au maximum ce que l’on peut récupérer sur nos exploitations ou chez nos fournisseurs. Ensuite, à grand renfort de guirlandes lumineuses, suivant l’inspiration, on aménage chaque plateau… » En plus des chars aux thématiques traditionnelles comme le traîneau et l’atelier du Père Noël, la crèche vivante ou la piste de ski, les JA ont aussi créé la « Disco-pingouin », une remorque délirante surmontée d’un igloo de métal et de bidons transformés en oiseaux de la banquise accompagnés d’une sono rugissante.

10640.hr
Précurseurs en 2020, les JA de Belle-Isle-en-Terre – Bégard ont travaillé plusieurs semaines à l’atelier pour préparer une nouvelle parade comptant 7 chars et 4 sonos.

Puis, le jour J, certains ont pris le volant, d’autres se sont glissés dans les costumes de Père Noël, de lutins, de rois mages ou de Bob, la fameuse mascotte des Jeunes Agriculteurs. « Le résultat a été à la hauteur des efforts fournis. Il y avait du monde partout, à chaque rond-point, dans chaque hameau… Nous n’avions même pas le temps de nous asseoir entre deux bourgs, trop occupés à saluer les gens. C’était encore incroyable ! », rapportait Pierre-Marie Henry à l’arrivée à l’Armoripark de Bégard. Là, entre les stands de galettes et de vin chaud, les familles pouvaient se faire photographier aux côtés du Père Noël.

Deux nouveaux défilés cette année

Et cette folie douce et bon enfant des précurseurs du Trégor semble contagieuse. Le même soir, un autre convoi est parti de Pordic jusqu’à Châtelaudren-Plouagat en passant par Lantic et Plélo. « Notre groupe JA se relance. Après le Tour de France l’été dernier, nous voulions poursuivre la dynamique d’animation de nos cantons », rapportent Quentin Pédron et Gwenolé Corbel, éleveurs à Plouvara et Plouagat. « Mais difficile d’organiser un bal ou un repas en ce moment. Cette parade de Noël nous a tous motivés suite à la réussite de Bégard. L’argent des buvettes de l’été a permis d’acheter des guirlandes lumineuses. » Leur caravane comptait ainsi 11 tracteurs, 3 plateaux et 2 ensileuses décorés qui ont parcouru les rues et les campagnes sur 25 km pendant 3 heures. « Depuis nos chars, nous avons distribué les crêpes fourrées d’un partenaire. Il y avait des gens à tous les carrefours. »

10642.hr
Partout, les enfants étaient émerveillés par les tracteurs et les lumières des convois.

Déjà la veille, les JA de Lamballe avaient ouvert le bal en frappant un grand coup. Des milliers de personnes étaient venues voir passer leurs 13 engins dans les rues commerçantes de la ville. « En arrivant devant cette foule, nous avons tous eu des frissons. C’était impressionnant. Les enfants étaient émerveillés par les tracteurs et les lumières… Les retombées sont très positives : les élus et les commerçants étaient enchantés, tous les restaurants affichaient complets ce soir-là ! », raconte François Fourchon, producteur de lait lamballais. « Des collègues JA sont déjà prêts à nous rejoindre pour l’année prochaine. » 

Un phénomène destiné à prendre de l’ampleur
« Rappelez-vous, en 2020, pour notre première parade, il y avait couvre-feu le soir. La période était très compliquée. Tous les marchés de Noël étaient annulés. Même si nous ne pensions pas avoir grand monde, nous nous étions démenés pour préparer la seule animation du secteur », se rappelle Mickaël Le Bivic. « Finalement, pour la parade, c’était l’affluence. Il y avait beaucoup d’émotion, y compris pour nous. À Belle-Isle-en-Terre, les pompiers nous avaient fait une haie d’honneur. Les gens nous applaudissaient. On n’a pas l’habitude. Cela faisait chaud au cœur », poursuit Manuel Jaguin, salarié de l’ETA Briand à Caouënnec. Les JA ont montré que les tracteurs pouvaient sortir « pour autre chose que pour manifester et bloquer les GMS ». Adrien Henry et Yohan Hervé terminent : « Les parades de Noël sont une excellente façon de communiquer positivement. Comme le concours de structures en paille l’été, tous les cantons pourraient à l’avenir s’associer au phénomène… »
Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer