Dossiers

Porc : Arrêt de la castration à vif

Les décisions à venir changeront le paysage porcin français

Le dossier de la castration, mis sur la table pour des raisons de bien-être animal, est emblématique de la volonté (ou non) de jouer collectif au sein de la filière porcine. Les décisions prises par les uns ont des répercussions sur les autres maillons. Les intérêts divergent. Ces répercussions peuvent être extrêmement lourdes pour les éleveurs qui devront (ou choisiront) de castrer leurs porcelets. Les protocoles (anesthésie-analgésie) sont lourds de conséquences au niveau de la charge de travail et du coût. Les maillons de l’aval de la filière sont inquiets des risques d’odeur des carcasses de mâles entiers qui pourraient détourner les consommateurs de la viande de porc. Les choix réalisés par la filière devront être acceptés par la société. Un énorme chantier s’ouvre pour que tous, des éleveurs aux distributeurs, y trouvent leur compte.

Au sommaire de ce dossier :

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer