DossiersTop

Semence et insémination en production porcine

Acte essentiel dans la conduite d’élevage, l’insémination a connu, ces dernières années, des évolutions technologiques, avec des degrés divers de réussite. L’auto-insémination, l’encapsulation, l’injection d’hormones, l’insémination intra-utérine ou le multidoses en sont des exemples. Les centres d’insémination rivalisent pour offrir le meilleur service aux éleveurs. Améliorer les performances, gagner du temps, baisser les coûts et sécuriser le niveau sanitaire, les services de recherche et développement s’activent. Certains investissent dans le monitoring (enregistrements de données physiologiques) pour connaître le meilleur moment de l’insémination, d’autres travaillent sur le conditionnement pour assurer une plus longue conservation de la semence. Des témoignages d’éleveurs, et des avis de spécialistes de la production porcine nous permettent de faire le point, dans les pages suivantes, sur les techniques actuelles et futures de l’insémination porcine.

Au sommaire de ce dossier

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer