Dossiers

Porc : À la recherche de valeur ajoutée

Les éleveurs qui témoignent dans ce dossier ont, pour la plupart, démarré la vente directe en commercialisant un à deux porcs par semaine. Certains d’entre eux sont, après quelques années d’expérience, à la tête de véritables entreprises de transformation et de vente, employant jusqu’à 50 salariés. La recherche de valeur ajoutée, la volonté d’entreprendre et le goût du contact les ont motivés dans leurs démarches. Aucun ne regrette d’avoir investi dans un laboratoire ou dans un magasin plutôt que dans l’agrandissement de leur élevage, souvent soumis à bien plus de contraintes administratives et environnementales. Dans ces pages également : un abatteur propose des solutions aux éleveurs pour faciliter la manutention des carcasses ; des qualiticiens évoquent la réglementation, notamment l’étiquetage, afin d’éviter de mauvaises surprises.

Au sommaire de ce dossier

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer