ÉlevageSur abonnement

Arrêt de la castration à vif : détection des odeurs opérationnelle dès 2022

Dès le printemps prochain, la méthode de détection des odeurs, développée par Uniporc et l’Ifip, sera opérationnelle. Les abatteurs qui le voudront pourront s’y fier. « Nous serons prêts », assure Pascal Le Duot, directeur d’Uniporc, en présentant la méthode retenue pour détecter les carcasses odorantes sur les chaînes d’abattage. L’Ifip et Uniporc ont recensé les…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer