Cultures

Pucerons sur protéagineux

Pois et féveroles d’hiver approchent de la floraison – les cultures de printemps quant à elles sont, selon la date de semis, entre les stades 2 feuilles et 10 feuilles –. Des premiers pucerons verts sont visibles dans certaines parcelles, et ce malgré le froid. Même s’ils sont peu actifs pour le moment, ils pourraient se développer
rapidement dès le retour d’un temps plus doux.
Le puceron vert du pois (Acyrthosiphon pisum), mesure de 3 à 6 mm et est de couleur vert clair, parfois rose. En s’installant sur les cultures pour y prélever de la sève, il provoque des dégâts directs (affaiblissement de la plante, avortement des boutons floraux, gousses ouvertes, réduction du nombre de gousses et du PMG). Les pucerons sont également vecteurs de viroses qui peuvent, en cas de contamination précoce, être très préjudiciables au rendement. D’où l’importance de bien observer les cultures de pois et féverole.

Si l’observation avant le stade 6 feuilles se fait directement sur la plante, il convient pour les stades ultérieurs de placer une feuille blanche rigide sous la végétation et secouer les tiges. Si du stade 6 feuilles à boutons floraux, il y a plus de 10 à 20 pucerons par plante, il convient de traiter. De début floraison à fin floraison, le seuil critique est de 30 pucerons par plante (2 à 3 dizaines de pucerons tombent sur la feuille blanche).

Source : Terres Inovia

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer