ÉlevageIlle-et-VilaineSur abonnement

La main-d’œuvre étrangère investit les élevages

A défaut de candidats locaux, Emmanuel Renault, de l’EARL Enrji à Saint-Jean-sur-Vilaine (35),  s’est résolu à former un salarié roumain, originaire de Moldavie. Jusqu’en 2016, l’EARL Enrji élevait ses 300 truies, avec engraissement partiel, sur une centaine d’hectares, avec deux associés et une salariée embauchée après avoir travaillé à l’ADMR du Calvados et suivi une…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer