DossiersTop

Semer vite et bien

La course contre la montre est lancée dès que la moissonneuse quitte le champ. L’interculture est une période bénéfique pour les parcelles, car les espèces semées vont nourrir la terre, structurer le sol ou encore nourrir les troupeaux. Cette période de l’année doit « se raisonner comme une culture », aime rappeler Yves Le Troquer, de la Chambre d’agriculture. Que ce soit pour la préparation du sol, la lutte contre les adventices par des déchaumages et des faux semis ou des semis, le panel de solutions de matériels est vaste. Une chose est sûre : tous les fabricants s’orientent vers des engins capables de travailler vite et bien, pour implanter couverts ou dérobées, simples ou en mélange.

Les compteurs de vitesse s’affolent dans les cabines de tracteurs quand il s’agit de travailler vite. Les déchaumeurs avancent à plus de 14 km / h, « 4 ha à l’heure sont déchaumés », témoigne Dominique Pellen, entrepreneur. Contrairement à une céréale ou à un maïs, une dérobée ou un couvert végétal sera réussi s’il est semé précocement. Des solutions sont proposées par les entrepreneurs et les Cuma pour mettre en terre ces graines à une période de l’année où le travail ne manque pas.

Au sommaire de ce dossier

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi...
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer