Cultures

Réduire le stock semencier

L’objectif du faux semis avec un travail très superficiel de 2 à 5 cm est de réduire les levées dans la culture suivante et de diminuer le stock semencier.

La technique du faux de semis ne sera efficace que sur les adventices capables de lever rapidement après le travail du sol, comme les repousses de céréales, de colza ou les bromes stériles sitôt la moisson effectuée.
Pour les adventices dont la levée est plus tardive, le faux semis sera moins efficace, à moins de bénéficier de conditions climatiques favorables et de décaler la date de semis (cas d’une céréale). Attention, le décalage de la date de semis peut altérer le potentiel de la culture, cette technique sera donc à réserver aux parcelles les plus sales.

D’autres espèces levant toute l’année, comme le pâturin annuel, le séneçon et la stellaire pourront également être détruits par des faux semis d’automne. Un faux semis, même bien réussi, ne peut faire lever qu’une faible proportion du stock semencier. La réduction significative de la pression d’enherbement nécessitera donc des interventions répétées dans l’interculture et à l’échelle de la rotation.

Un rappuyage de la terre fine avec un rouleau améliorera le contact sol – graine, conservera l’humidité et favorisera les levées. Bien réglés, différents outils de travail du sol (à disques ou à dents, animés ou non) sont utilisables pour atteindre cet objectif. Pour détruire les adventices levées, il est recommandé d’attendre trois semaines après  le dernier faux semis pour ré-intervenir avec un outil.

Mots-clés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer