En bref

67% des nappes phréatiques affichent un niveau bas

Le BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières) a signalé le 15 mai que, au 1er mai, « les deux tiers des nappes phréatiques (67 %) affichent un niveau modérément bas à très bas. La situation montre qu’un tiers seulement du territoire a, à ce jour, bénéficié de la recharge hivernale habituellement observée à cette période de l’année. » Des niveaux bas voire très bas sont notés dans la nappe de la craie champenoise, une grande partie du bassin Adour-Garonne, les aquifères de la vallée du Rhône, la nappe alluviale de la plaine d’Alsace.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer