Côtes d'ArmorPolitique et Syndicalisme

La cellule de veille sociale est lancée

Venant compléter les dispositifs existants pour les agriculteurs en difficulté, cet outil coordonné fonctionnera en continu.

Pour les agriculteurs en situation difficile, des mécanismes d’accompagnement existent : « Soutiens financiers en période de crise conjoncturelle comme le Fac, la baisse de cotisations MSA… Ou des soutiens permanents comme le dispositif Agriculteurs en difficulté », rappelle Yvon Boutier, élu à la Chambre d’agriculture. Voire, si nécessaire, des procédures « encadrées judiciairement ». Mais vu « la gravité sans précédent de la crise agricole actuelle », les responsables professionnels ont jugé nécessaire de mettre en place un outil complémentaire qui fonctionne « en  continu » : une cellule de veille sociale, « dispositif d’alerte devant contribuer à mieux repérer les situations qui se fragilisent, en portant attention aussi aux problèmes autres que financiers : sociaux, techniques, réglementaires… »

C’est pourquoi tous les « interlocuteurs privilégiés des agriculteurs », ont été sensibilisés à l’inauguration de cette cellule. « Agent de pesée, technicien de coopérative, vétérinaire, comptable, assureur, épouse… Chacun peut identifier une situation qui dérape, une personne qui perd pied. » Ensuite, il est possible d’inviter à prendre contact pour un soutien (plusieurs numéros de téléphone existent) ou signaler le cas « en toute confidentialité ». Le dispositif regroupe, « pour un travail coordonné », Chambre, MSA, Conseil départemental, DDTM, DDPP et Agir (Solidarité Paysans est membre associé) : « Beaucoup de compétences disponibles sachant que les actions ne seront menées que si l’agriculteur est moteur des solutions. »

Des flyers partout dans le département

Des milliers de flyers « Agriculteurs en difficulté, ne restez pas seul » vont être diffusés à destination des agriculteurs via leurs partenaires ou dans les communes. Ils rappelleront notamment les numéros à contacter en cas de difficulté : 02 96 79 20 15 (Chambre), 02 96 75 91 74 (MSA), 09 69 39 29 19 (Agri-Écoute), 02 96 78 07 21 (Solidarité Paysans), 02 96 79 22 63 (Agir).

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer