DossiersÉlevage

Le bon outil pour traire

Penser d’abord au confort de traite

Avec l’arrivée d’un nouvel associé, la réflexion menée autour de la traite s’est axée sur le confort de traite, l’ergonomie, l’environnement, tout en englobant le temps de travail. « J’aime traire ou plutôt je devrais dire que la traite ne me dérange pas », explique Brigitte Bertrand, une des trois associés du Gaec de la…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer