Côtes d'ArmorPolitique et Syndicalisme

Les séniors soutenus par Cap Retraite Bretagne

Il y a quelques mois, l’association lançait un appel à projets pour identifier et soutenir les structures qui ont vocation à « agir contre l’isolement des seniors ».

Le 1er mars, l’association interrégimes Cap Retraite Bretagne lançait son 1er appel à projets. Objectif : « Prévenir la perte d’autonomie sociale des retraités bretons par le développement de liens de proximité, culturels, familiaux ou de voisinage. » Au total, 32 projets issus du territoire breton ont été déposés, avec des actions se déroulant aussi bien en zone urbaine que rurale. Les porteurs de projets (Clic, CCAS, associations, services d’aide à domicile, établissement d’hébergement pour personnes âgées, centre sociaux), ont proposé des solutions diverses et originales adaptées à leur terrain d’action.

« Le 26 mai 2015, 20 projets ont été sélectionnés par le conseil d’administration de l’association pour recevoir une aide financière de cap Retraite Bretagne. Parmi ces projets, quatre concernent les Côtes d’Armor, et quatre le département du Finistère », rapporte la MSA d’Armorique.

Rompre l’isolement

Trois des projets costarmoricains proposent des temps d’échange à domicile pour rompre l’isolement des seniors. C’est le cas pour le Clic de Tréguier et le CIAS de Lanvollon-Plouha qui veulent développer les liens de proximité autour des personnes âgées de leur territoire grâce à leur réseau de visiteurs bénévoles. Le Clic Ouest Trégor-Lannion s’inscrit lui aussi dans cette démarche d’aller chez la personne mais pour des veillées contées animées par l’association les Diseurs de Mots, auxquelles la famille, les amis et les voisins sont conviés.

L’EHPA des Villages, structure d’hébergement située à Saint-Brieuc, organise, quant à elle, un séjour vacances à Douarnenez (29) en partenariat avec l’ANCV. Au-delà de l’aspect loisir, le but de ce séjour est de lutter contre l’isolement social des seniors qui sévit également au sein des établissements collectifs en permettant la création de nouveaux liens entre les résidents hors de leur cadre de vie quotidien. Dans le Finistère, l’Astérie, le centre social de Plougastel-Daoulas souhaite mettre en place un réseau de bénévoles pour effectuer des visites à un rythme régulier, et le centre socioculturel de la ville de Guilers, qui propose déjà des visites à domicile, désire agrandir son réseau de bénévoles et leur assurer une formation adaptée (isolement des personnes âgées, rôle de l’accompagnateur, écoute…).

Rencontre dans un café avec un psychologue

L’Association des retraités et personnes âgées de Quimper (ARPAQ) s’adresse aux retraités les plus fragilisés (malades ou aidants familiaux) en leur proposant un temps d’échange et d’information deux fois par semaine dans un café de Quimper en présence d’un psychologue. La Maison de Quartier de Bellevue à Brest veut rassembler les retraités de plus de 65 ans chaque semaine autour d’ateliers cuisine, jeux, sorties de groupe…

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer