Politique et Syndicalisme

Stéphane Le Foll confirme le maintien des aides à l’installation

Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture est venu répondre jeudi dernier aux questions des jeunes agriculteurs, lors de leur congrès annuel à Saint-Brieuc (22).

À la clôture du congrès national des Jeunes agriculteurs (JA), jeudi 5 juin, à Saint Brieuc (22), Thomas Diemer, le nouveau président de la structure a invité Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, à répondre aux questions en rapport avec les quatre axes de travail du syndicat : le renouvellement des générations, l’avenir des filières, le dynamisme du territoire et la promotion du métier d’agriculteur.

Maintien des aides à l’installation

« JA veut accompagner chaque porteur de projet car le renouvellement des générations est notre ADN », insiste le président alsacien. « Pour cela, il est nécessaire d’avoir un engagement complémentaire du gouvernement. » Ainsi, il apostrophe le ministre sur la déclinaison opérationnelle des travaux en cours. Les réponses ne tardent pas. « Pour faciliter l’installation et le renouvellement des générations, je maintiendrai les outils en place, en les adaptant et les modulant si besoin », rassure le ministre, dissipant ainsi les doutes concernant l’avenir des aides à l’installation existantes, des prêts bonifiés et DJA. « Sur le plan de la simplification, le débat est engagé », rajoute le ministre ; le Plan de développement de l’exploitation (PDE) comprendra certainement des repères à atteindre au fur et à mesure que l’activité professionnelle se mettra en place, « pour un gage de solidité à l’installation et limiter le recours aux avenants au PDE ». Elément structurant de la politique de renouvellement des générations, le Point accueil installation sera un grand enjeu pour le gouvernement. « Je prends l’engagement d’en renforcer le financement », annonce-t-il.

Pac, des aides spécifiques pour les jeunes

« Les risques d’abandon de l’exploitation sont plus importants dans les premières années, les jeunes méritent donc des montants d’aides plus ambitieux », rappelle le président national des JA. Comme annoncé lors du dernier Conseil supérieur d’Orientation agricole, c’est chose faite pour le ministre à l’exemple de la surprime spécifique à l’aide laitière pendant les trois années qui suivent l’installation, la majoration de l’aide ovine et la possibilité de primer des génisses dans le cade de la prime à la vache allaitante.  L’accès récent à l’attribution du « top-up » aux jeunes qui s’installent en société – soit près de 60 % des installations en France – est un plus.

Combattre les idées reçues sur l’agriculture

En ce qui concerne l’action de promotion du métier d’agriculteur, le ministre de l’Agriculture a pris rendez-vous avec les JA en septembre pour le lancement de la marque « Les Terres de Jim », événement mondial organisé dans la région bordelaise qui bouclera l’année 2014 basée sur les échanges et la réflexion sur l’agriculture familiale. Carole David

L’avis de Sébastien Rouault, Président JA 22

Première région en installation agricole, avec plus de 500 dossiers par an, la Bretagne est une région pro-active sur ce dossier. Les JA Bretagne souhaitent créer un nouveau dispositif appelé « réseau accueil transmission », qui sera lancé en septembre, lors du Space à Rennes. Une initiative qui servira , je l’espère, d’exemple pour d’autres régions.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer