Coopératives

Les circuits courts, une solution pour l’agriculture de demain

Économie locale

Suite à la crise sanitaire, beaucoup de consommateurs se sont davantage préoccupés de leur alimentation, ce qui a favorisé les circuits courts. Pleinement engagée dans cette alimentation de proximité, à Magoar (22), la ferme familiale Dolo fabrique des et commercialise ses produits laitiers sous la marque « Les Belles-Frangines  ».

Originaires des Côtes-d’Armor, « Les Belles-Frangines », filles d’agriculteurs et mariées à deux des associés de la ferme, ont décidé, après des années de travail dans le secteur administratif, de revenir aux sources. Elles se sont lancées en 2021 dans la transformation du lait de la ferme, dans la petite commune de Magoar, en y fabricant yaourts, fromages blancs et crèmes dessert.
Déjà dans les années 2010, la quatrième génération de la famille avait pris le relais de ses aînés sur l’exploitation afin de relever un nouveau challenge lié aux évolutions des demandes sociétales.
« Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme »
Le cercle vertueux a démarré avec la création d’une méthanisation et d’un séchoir en grange en 2016. L’herbe qui ressort séchée du bâtiment permet de nourrir les vaches de l’exploitation, en améliorant significativement la qualité du lait. Ce dernier est ensuite aujourd’hui valorisé sur l’exploitation grâce au projet des « Belles-Frangines » de créer un laboratoire de transformation sur place. Les déchets du labo sont quant à eux valorisés dans la méthanisation, ce qui permet une agriculture plus verte et plus durable. De plus, les produits laitiers sont vendus en circuit court sur un rayon de 60 kilomètres, ce qui limite leur circulation.
Tout peut se recycler, la création de la méthanisation a donc permis de nouveaux projets comme le séchoir en grange puis la transformation. Chaque problème qui peut être repéré trouve une solution qui impacte favorablement l’environnement. Par exemple, les cartons qui permettent le transport des produits laitiers sont récupérés au maximum et réutilisés. Et tous les emballages sont 100 % recyclables. Si tout le monde s’y met, alors les processus environnementaux pour l’agriculture de demain vont s’accroître et progresser.

« Une demande sociétale »

Les clients sont de plus en plus exigeants vis-à-vis de leur alimentation, que ce soit au niveau environnemental mais également au niveau de la provenance des ingrédients utilisés. 
Avec les circuits courts, ici la transformation à la ferme, les clients savent d’où provient le lait qui est transformé ; ils savent aussi que « Les Belles-Frangines » sont attentives à l’impact environnemental sur leur secteur de production et leur zone de vente.

La qualité a un prix

L’exploitation reste cohérente avec leurs valeurs de respect envers l’environnement en recyclant les déchets, ou alors ceux-ci sont utilisés pour la méthanisation afin de produire de l’énergie. La famille Dolo essaie donc de réduire au maximum son empreinte carbone qui est déjà actuellement réduite. Cependant, avec l’inflation, le prix des produits aura peut-être tendance à augmenter. Les consommateurs, eux, sont-ils prêts à mettre le prix pour avoir de la qualité dans le respect de l’environnement ?

Pour la classe de ACSE1A, article réalisé par Enora Graciet, Camille Guillou, Hortense Le Bricon, Enori Le Cam.


Le 3e prix du concours d’écriture 2022

En partenariat avec le journal Paysan Breton, Eureden a organisé pour l’année scolaire 2021/2022, un concours de rédaction d’articles sur le thème : “Les processus écologiques à mobiliser pour l’agriculture de demain”. La participation à ce concours est ouverte aux étudiants des classes de BTS de France métropolitaine (ACSE, Productions Animales, agronomie et systèmes cultures, protections des cultures, machinisme…) et des écoles d’ingénieur agricole avec l’aide des professeurs. La participation se fait au titre de la classe. Découvrez ici l’article arrivé en 3e position.

photo bts acse 1 a 2021 2023
BTS ACSE 1 A 2021 2023

Présentation BTS ACSE Pommerit
Depuis maintenant 60 ans, le Lycée Pommerit propose une offre variée de formations, de la 4e à la licence professionnelle Aux côtés des domaines de la production agricole, des technologies alimentaires, de l’environnement, de l’agroéquipement, la filière générale y trouve également sa place.
Le BTSA ACSE forme plus spécifiquement les étudiants aux métiers de la gestion et de la comptabilité agricole. En conciliant les approches techniques, agronomiques, économiques, environnementales, et humaines, il prépare les étudiants à orienter les entreprises vers une plus grande cohérence des systèmes, en lien avec les enjeux sociétaux. Un module d’accompagnement individuel ainsi qu’un large choix de 7 enseignements optionnels et de 6 MIL permettent à chaque jeune de construire son projet professionnel et personnel. Ce BTS est également proposé par la voie de l’apprentissage depuis 1 an.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer